Golf : l'Open de France reporté en raison des restrictions sanitaires

La Fédération française de golf et l'European Tour ont annoncé ce mercredi 7 avril le report de l'Open de France, qui devait avoir lieu du 6 au 9 mai prochain. Une décision prise à la suite des restrictions sanitaires en vigueur dans le pays. Une nouvelle date est actuellement à l'étude.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.
L'Open de France de golf reporté en raison de la crise sanitaire.  (PHILIPPE MILLEREAU / KMSP / KMSP VIA AFP)

L'Open de France de golf n'aura pas lieu comme prévu du 6 au 9 mai prochain. La Fédération française de golf et l'European Tour ont annoncé dans un communiqué, ce mercredi 7 avril, le report du tournoi en raison des restrictions sanitaires actuellement en vigueur dans le pays pour lutter contre le coronavirus. 

Une décision "responsable" selon Keith Pelley, directeur général de l'European Tour qui permettra d'éviter la venue de centaines de personnes sur le territoire en pleine crise sanitaire. "Il est clairement décevant de devoir reporter l'Open de France, en particulier après le travail acharné mené en collaboration entre nos équipes, celles de la ffgolf et les nombreuses parties prenantes impliquées dans l’organisation du tournoi en mai prochain. Nous pensons que c'est la décision responsable qu’il fallait prendre", a-t-il déclaré

Une nouvelle date dans l'espoir d'accueillir des spectateurs 

Les organisateurs et différents partenaires sont actuellement en train d'étudier la possibilité de reporter le tournoi à une autre date sur le calendrier avant la fin de la saison. "Nous continuerons à travailler main dans la main avec l'European Tour afin d'essayer de trouver une date alternative pour l'Open de France, qui pourrait nous permettre d'accueillir spectateurs et partenaires dans les meilleures conditions", a expliqué Pascal Grizot, président de la Fédération française de golf. 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Golf

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.