Rennes-Vitesse Arnhem : "On a peut-être manqué d'humilité", avoue Bruno Genesio malgré la qualification des Bretons en huitièmes de Ligue Europa Conférence

Accroché par le Vitesse Arnhem (3-3), jeudi, le Stade Rennais est assuré de terminer premier du groupe G de Ligue Europa Conférence et disputera les huitièmes de finale.

Article rédigé par
De notre envoyé spécial - Vincent Daheron - franceinfo: sport
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 3 min.
 Bruno Génésio sur le banc du Stade Rennais contre le Vitesse Arnhem, en Ligue Europa Conférence, jeudi 25 novembre au Roazhon Park. (JEAN-FRANCOIS MONIER / AFP)

C'est avec un sentiment contrasté que le Stade Rennais a conclu sa soirée, jeudi 25 novembre. Quelques minutes après la cruelle, mais logique, égalisation du Vitesse Arnhem par Lois Openda (3-3, 90e), les supporters bretons ont exulté en apprenant la défaite de Tottenham à Mura (2-1). Cette dernière qualifie directement les Rouge et Noir pour les huitièmes de finale de la Ligue Europa Conférence, sans passer par de piégeux barrages contre les troisièmes de groupes de Ligue Europa.

Sentiments mitigés

La mine renfrognée à son arrivée sur l'estrade de la salle de conférence de presse, Bruno Genesio a tout de même tenu à souligner la qualification de son équipe. "C'est vrai qu'on se doit d'être satisfaits d'être qualifiés et de terminer premiers, a-t-il glissé. Je veux féliciter mes joueurs sur l'ensemble de cette compétition. Terminer premiers à un match du terme, c'est très satisfaisant. Il faut aussi savoir savourer ça."

Les sentiments étaient très mitigés à la fin du match dans le vestiaire rennais, qui ne semblait pas avoir la tête à la fête. "De la frustration d'avoir montré un visage inhabituel", dixit Genesio. "Un peu des deux", a répondu Gaëtan Laborde lorsqu'on lui a demandé quels sentiments l'animaient. "Forcément, on est contents d’être qualifiés mais on sait qu’on n’a pas fait un grand match. Il faut savoir se le dire même quand il y a des signaux positifs", a poursuivi l'ex-Montpelliérain, auteur du premier triplé du Stade Rennais depuis celui d'Ousmane Dembélé face à Nantes, en 2016.

La fin de match sabordée était dans toutes les têtes rennaises. Alors qu'ils menaient 3-1, les Bretons ont encaissé deux buts dans le dernier quart d'heure de jeu pour se contenter du nul. Ce que n'a évidemment pas apprécié Bruno Genesio. "Je suis fâché. J’ai même pas besoin de faire de commentaires, a tancé l'ancien technicien lyonnais. C’est une piqûre de rappel sans conséquence."

C’est un avertissement pour tout le monde. On a beaucoup de louanges, de compliments, on a peut-être manqué d’humilité."

Bruno Genesio

en conférence de presse

Le vendredi 27 août, au moment du tirage au sort de cette C4, Rennes ne pensait certainement pas qu'il se déplacerait à Tottenham, le 9 décembre, pour l'honneur. "C’est un grand match, c’est la coupe d'Europe, il n’y a pas de match à lâcher, assurait Bruno Genesio. Dans un superbe stade en plus. Tous les joueurs voudront jouer même s’il n’y a pas d’enjeu pour nous." 

Vers les huitièmes et au-delà

Après cette dernière rencontre de la phase de groupes, les Rennais pourront alors se projeter sur le mois de mars, sur les huitièmes de finale (aller le 10 mars, retour le 17). Et peut-être davantage encore. "J'ai toujours dit qu’on avait de l’ambition dans cette coupe d'Europe, affirmait Gaëtan Laborde, le ballon du match de son premier triplé en carrière comme trophée à ses côtés. Je suis venu ici pour vivre une belle aventure, la coupe d'Europe peut être une superbe aventure humaine avec les supporters et le club. On est sur le bon chemin."

"Ce sera au mois de mars, beaucoup de choses vont se passer d'ici là, relativisait Bruno Genesio. Mais quand on s’engage, c’est avec l’ambition d‘aller le plus loin possible. On a toujours la même ambition, on ne doit pas se fixer de limites."

Désormais, Rennes peut se concentrer sur la Ligue 1 et son déplacement à Lorient, dimanche (15 heures). Il pourra surtout attendre de connaître son adversaire en huitièmes de finale de la C4, le tirage au sort étant programmé le 25 février, au lendemain des barrages dont son opposant sera issu.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Ligue Europa Conférence

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.