Kylian Mbappé : "Depuis deux mois, on ne discute plus d'une prolongation" avec le PSG

L'attaquant français se livre longuement sur son avenir, qui ne semble pas se dessiner au Paris Saint-Germain, et sur ses regrets après un Euro manqué avec les Bleus, dans un entretien accordé à L'Équipe, mardi.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 3 min.
Kylian Mbappé ne voit pas son avenir au Paris Saint-Germain.  (FRANCK FIFE / AFP)

Dans un entretien donné au journal L’Équipe (article payant), paru mardi 5 octobre, Kylian Mbappé se livre sur son été agité par les rumeurs de départ, l’arrivée de Lionel Messi au Paris Saint-Germain et l’Euro raté des Bleus. L’attaquant français confirme qu'il souhaitait rejoindre le Real Madrid et affirme que les discussions autour d’une éventuelle prolongation avec les dirigeants parisiens sont rompues. 

"Si j’étais parti cet été, ça n’aurait été que pour le Real", lance Kylian Mbappé, qui voulait "découvrir autre chose". L’attaquant du PSG confirme les offres du Real Madrid, et son intention de quitter Paris, dans des propos similaires à ceux tenus sur RMC : "Avant l'Euro, j'ai dit au club que je ne voulais pas prolonger, et après l'Euro, j'ai dit que je voulais partir." Les négociations autour d'un nouveau contrat sont désormais arrêtées : "Depuis un mois et demi, deux mois, on ne discute plus de prolongation".

Kylian Mbappé a décidé de ne pas aller au bras de fer avec le club de la capitale, "parce que ça aurait été ingrat", explique-t-il, en ajoutant qu’il a eu "le temps de faire le deuil de ce départ pendant qu'il n'y avait pas de match". Sifflé par les supporters, échaudés par cette volonté de quitter le PSG, le natif de Bondy assure qu’il continuera à se donner à 100% sous le maillot des Rouge et Bleu : "J'aime trop le foot et j'ai trop de respect pour le club, et pour moi, pour lever le pied ne serait-ce qu'un match".

Ravi par l'arrivée de Messi à Paris

En restant au Paris Saint-Germain, Kylian Mbappé a l’opportunité de jouer aux côtés de Lionel Messi, une chose qu’il n’aurait jamais imaginée : "Pour moi, il n’allait jamais quitter Barcelone". L’attaquant français dit savourer chaque instant avec l’Argentin qui "essaie de s’intégrer à sa manière, même s’il est un peu timide". Avec l’arrivée du sextuple Ballon d’or au sein de l’effectif parisien, Mbappé accepte quelques concessions : "Quand tu as Messi dans ton équipe, tu sais qu'il doit en faire un peu moins pour avoir plus de jus et être plus lucide pour marquer […] Moi, je suis d'accord pour courir quand Messi marche, pas de problème ! C'est Messi, quand même !". 

L’attaquant français est également revenu sur ses propos envers l’autre star parisienne, Neymar, traité de "clochard" après sa sortie lors de la rencontre entre le PSG et Montpellier et a tenu à dégonfler la polémique : "Ce sont des choses qui arrivent tout le temps dans le foot […] Vu l’ampleur que ça avait pris, j’en ai parlé avec lui […] Je n’étais pas content d’une passe. Un jour ça m’est arrivé aussi, je n’ai pas fait la passe et il n’était pas content".

À l’Euro, "on s’est loupés complètement" 

Juste avant l’Euro, lors d’un match amical contre la Bulgarie (3-0), Olivier Giroud avait lancé une pique à Kylian Mbappé en se plaignant de ne pas être servi : "Des fois, on fait des courses mais les ballons n'arrivent pas". Le Parisien n’avait pas du tout apprécié ces propos, mais affirme que ses relations avec l’attaquant de l’AC Milan se sont apaisées : "Le soir même, j’étais enragé, deux jours après, je n'y pensais plus. Je me suis expliqué avec lui, je lui ai dit ce que j'avais à lui dire, et après c'était terminé". 

Malgré cet apaisement, les Bleus ont manqué leur Euro et ont été éliminés en huitièmes de finale par la Suisse : "On s’est loupés complètement", concède Mbappé. L’attaquant de l’équipe de France admet n’avoir pas été aussi bon qu’il aurait dû l’être : "Je l’accepte et je vis avec cet échec, parce qu’il va me servir". En revanche, il regrette les réactions excessives après son tir au but loupé face à la Suisse : "Ce qui m'a choqué, c'est de me faire traiter de singe pour un penalty".

Avec déjà 50 sélections au compteur avec les Bleus, Mbappé vise maintenant un nouveau titre en Ligue des Nations et voit même plus loin, en 2024. "Les JO de 2024 seront une priorité pour moi. Quitte à l’inclure dans mon contrat, je ne me gênerai pas", affirme-t-il. 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Kylian Mbappé

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.