Procès Benzema : le jugement sera rendu le 24 novembre

S'il est jugé coupable, Karim Benzema pourrait écoper de dix mois de prison avec sursis et 75 000 euros d'amende. C'est en tout cas ce qu'a demandé le parquet à son encontre.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Karim Benzema, le 7 octobre 2021 à Turin (Italie). (FRANCK FIFE / AFP)

Le verdict attendra plusieurs semaine. Dans le procès de "l'affaire de la sextape", le jugement sera rendu le 24 novembre, a annoncé le président du tribunal correctionnel de Versailles, vendredi 22 octobre. La veille, à l'issue de la deuxième journée d'audience au tribunal correctionnel de Versailles, le parquet avait requis dix mois de prison avec sursis et 75 000 euros d'amende à l'encontre de Karim Benzema.

Concernant les autres prévenus, le ministère public a réclamé 4 ans de prison et 15 000 euros d'amende contre Mustapha Zouaoui, considéré par les enquêteurs comme le "cerveau" de l'entreprise de chantage. Dans sa plaidoirie, la substitut du procureur avait déclaré : "On parle de l'affaire Benzema mais ce n'est pas l'affaire Benzema, c'est l'affaire Zouaoui."

Le parquet a également requis 18 mois de prison et 15 000 euros d'amende pour Axel Angot, l'homme qui a récupéré la vidéo lorsque Mathieu Valbuena lui a confié son téléphone. Dix-huit mois avec sursis et 5 000 euros d'amende ont été réclamés pour Younes Houass, ainsi que deux ans de prison et 5 000 euros d'amende contre Karim Zenati, deux intermédiaires présumés des maîtres-chanteurs.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Karim Benzema

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.