Coupes d'Europe : les enjeux des matchs des clubs français de jeudi

Quatre clubs tricolores vont disputer ce jeudi la 5e journée de la Ligue Europa et de la Ligue Europa Conférence. Voici les enjeux des rencontres de ces équipes.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 4 min.
Les Marseillais célèbrent le but inscrit par Dimitri Payet face à la Lazio Rome, le 4 novembre au stade Vélodrome (CHRISTOPHE SIMON / AFP)

Après la victoire de Lille mardi contre Salzbourg (1-0) et la défaite du Paris Saint-Germain sur la pelouse de Manchester City (1-2), place aux clubs français de C3 et de C4, jeudi 25 novembre. En Ligue Europa et Ligue Europa Conférence, seul l'Olympique Lyonnais est assuré de jouer le tour suivant. L'Olympique de Marseille, l'AS Monaco et le Stade Rennais doivent s'imposer aujourd'hui pour envisager de poursuivre leur aventure européenne.

Marseille pour enfin gagner et se rapprocher de la qualification

Le match aller entre l'Olympique de Marseille et Galatasaray avait été tendu, dans les tribunes comme sur la pelouse, le 30 septembre au stade Vélodrome (BURAK AKBULUT / ANADOLU AGENCY)

Un déplacement à Istanbul pour mettre temporairement de côté les frustrations. Depuis le début de la Ligue Europa mi-septembre, l'Olympique de Marseille ne s'est toujours pas imposé avec quatre matchs nuls concédés en quatre rencontres. Trois d'entre eux ont été très frustrants pour les Marseillais, qui ont donné la sensation d'être supérieurs à leurs adversaires. Parmi eux, le match aller contre Galatasaray le 30 septembre dernier (0-0).

Avec ces quatre points pris en quatre matchs, l'OM occupe la troisième place du groupe E avant cette 5e journée. Et c'est donc sur la pelouse de Galatasaray, premier de la poule, que les Phocéens vont tenter de remporter leur première victoire cette saison en Coupe d'Europe, pour se rapprocher de la qualification. En cas de victoire ce soir en Turquie et de nul ou de défaite de la Lazio dans le même temps à Moscou, Marseille s'offrirait une finale à disputer lors de la dernière journée contre le Lokomotiv Moscou, la plus mauvaise équipe du groupe, au stade Vélodrome.

Monaco pour valider sa première place et ne rejouer qu'en mars

Les Monégasques lors du match aller sur la pelouse de la Real Sociedad, le 30 septembre (ANDER GILLENEA / AFP)

De son côté, l'AS Monaco réalise une campagne européenne de patron. Deux victoires par un but d'écart, dont un succès costaud sur la pelouse du PSV Eindhoven lors de la 3e journée (2-1), et deux matchs nuls permettent au club monégasque d'occuper la tête du groupe B. Face à la Real Sociedad, au stade Louis-II, l'AS Monaco peut s'assurer la première place du groupe en cas de succès. "Notre ambition sera d'attaquer, de marquer des buts et de gagner cette rencontre", a assuré Niko Kovac, l'entraîneur de l'ASM en conférence de presse mercredi.

Lors du match aller, Monaco était allé chercher au forceps un match nul (1-1) qui l'arrangeait bien. Cette fois, l'équipe monégasque va devoir s'imposer face à une équipe redoutable, 2e de Liga, pour aborder la 6e journée avec le statut de leader assuré. Une place qui fait la différence dans cette Ligue Europa : les premiers de chaque groupe sautent les seizièmes de finale et sont directement qualifiés pour les huitièmes de finale. Un avantage qui permet à ces équipes d'éviter une double confrontation à disputer en février et de ne rejouer en C3 qu'en mars.

Lyon pour retrouver une dynamique

Karl Toko Ekambi, meilleur buteur de la compétition, lors du match aller face à Bröndby, le 30 septembre au Groupama Stadium (PHILIPPE DESMAZES / AFP)

Cet avantage, l'Olympique Lyonnais sait qu'il peut compter dessus depuis sa victoire face au Sparta Prague lors de la 4e journée (3-0). L'OL est assuré de terminer premier du groupe A et de disputer directement les huitièmes de finale de la compétition. Le match que joueront les Lyonnais à Bröndby n'a, semble-t-il, pas grand intérêt. Mais en réalité, cette rencontre a de quoi relancer les joueurs de Peter Bosz. Certains d'entre eux n'ont plus joué depuis plus de deux semaines et demie, entre la trêve internationale et l'arrêt prématuré de la rencontre face à l'OM dimanche.

Ce match sera donc l'occasion de retrouver du rythme et de "voir des joueurs qui ont peu joué jusqu'à présent et qui méritent une chance", a expliqué l'entraîneur néerlandais de l'OL en conférence de presse mercredi. En cas de victoire, l'OL pourrait également viser une campagne de groupe parfaite, avec six victoires en six matches, avant la dernière journée à domicile contre les Glasgow Rangers. Il s'agirait d'une première pour l'OL.

Rennes pour jouer une finale à Londres

Kamaldeen Sulemana, buteur avec le Stade Rennais face au Vitesse Arnhem lors du match aller, le 30 septembre (LAURENT LAIRYS / LAURENT LAIRYS)

Le Stade Rennais ne réalisera pas de campagne de groupe parfaite, mais tout roule actuellement pour le club breton. 3e de Ligue 1, Rennes accueille le Vitesse Arnhem au Roazhon Park et n'a besoin que d'un petit point pour se qualifier pour la suite de la Ligue Europa Conférence. Mais Bruno Génésio veut éviter l'excès de confiance. "Ce qui est important, c'est de garder ce niveau et d'être capable de le reproduire le plus souvent possible", a averti l'entraîneur rennais en conférence de presse mercredi.

S'ils n'ont besoin que d'un point pour se qualifier, les Rennais visent une victoire pour conforter leur première place et aborder avec un peu plus de confiance le dernier match de ce groupe G à disputer sur la pelouse de Tottenham le 9 décembre prochain. En cas de succès jeudi soir, les joueurs de Génésio pourraient même valider leur première place et se qualifier directement pour les huitièmes de finale de la compétition, si Tottenham ne l'emporte pas dans le même temps face à Mura. Les Rennais espèrent donc un faux pas des Spurs.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers AS Monaco

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.