Quatre mois de prison avec sursis requis contre la spectatrice responsable de la chute massive au Tour de France 2021

A cause de cette chute pendant la première étape du Tour, plusieurs coureurs avaient été blessés et forcés d'abandonner.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.
A l'image du Français Cyril Lemoine (B&B Hotels p/b KTM), de nombreux coureurs avaient été blessés lors de la chute. Elle avait eu lieu lors de la première étape du Tour, reliant Brest à Landerneau, le 26 juin 2021. (ANNE-CHRISTINE POUJOULAT / AFP)

Quatre mois de prison avec sursis ont été requis jeudi à l'encontre de la jeune femme qui avait provoqué une chute massive de coureurs du Tour de France durant la première étape de l'édition 2021. 

La substitute au procureur Solenn Briand a souligné devant le tribunal correctionnel de Brest que la prévenue, âgée de 31 ans, avait reconnu "la dangerosité de son comportement" et "présenté des regrets". Le jugement a été mis en délibéré au 9 décembre. 

Une pancarte adressée à ses grands-parents

Le 26 juin, la jeune femme originaire du Nord-Finistère s'était placée juste au bord de la route au niveau du passage du sommet de la côte de Saint-Rivoal. Dos au peloton et agitant une pancarte adressée à ses grands-parents, elle avait été percutée par Tony Martin (Jumbo-Visma) à 45 km de l'arrivée.

Le cycliste allemand était tombé, entraînant dans sa chute un grand nombre de coureurs. Certains avaient été blessés et contraints à l'abandon, comme l'Allemand Jasha Sütterlin (Team DSM). Une enquête avait été ouverte; la spectatrice s'était ensuite rendue à la gendarmerie de Landerneau, où elle avait été placée en garde à vue dans la foulée.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Cyclisme

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.