Cet article date de plus de quatre ans.

École catholique fermée dans le Cher : l'abbé mis en examen

L'abbé Spinoza, directeur de l'établissement catholique l'Angélus, dans le Cher, a été mis en examen. Il est soupçonné de violences, sur les enfants de l'école.

Article rédigé par
Radio France
Publié
Temps de lecture : 1 min.
L'abbé Spinoza et des élèves dans l'institution catholique de Presly, dans le Cher, le 15 octobre 2012.  (STEPHANIE PARA / MAXPPP)

Le directeur de l'établissement catholique l'Angélus situé à Presly, dans le Cher, a été mis en examen vendredi 30 juin. L'abbé Spinoza est notamment poursuivi pour violences sur enfants. Les charges d'agression sexuelle n'ont pas été retenues contre lui, indique France Bleu Berry.

>> À lire aussi : "Témoignage franceinfo : l'enfer quotidien des élèves de l'école catholique de Presly, dans le Cher"

L'abbé Spinoza laissé libre et placé sous contrôle judiciaire

L'institution catholique hors contrat a été fermée le 3 juin dernier, suite à des soupçons de violences, allant jusqu'à la privation de nourriture, et des agressions sexuelles commises sur les enfants de l'établissement.

Une soixantaine d'entre eux ont été auditionnés par les enquêteurs et d'après l'avocat de l'abbé, seuls deux enfants auraient dénoncé "en termes flous" des faits d'agression sexuelle. L'abbé Spinoza, qui nie les faits, a été laissé libre, mais placé sous contrôle judiciaire.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Pédocriminalité dans l'Eglise

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.