Nîmes : pour avoir voulu inviter Eric Zemmour, un adjoint au maire perd sa délégation

L'adjoint au maire de Nîmes Marc Taulelle veut devenir le référent du polémiste d'extrême droite dans le Gard.

Article rédigé par
France Bleu Gard Lozère - franceinfo
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Eric Zemmour, le 18 avril 2021, à Marseille, lors d'une conférence du sénateur Stéphane Raviet, élu du Rassemblement national marseillais. (VALLAURI NICOLAS / MAXPPP)

Marc Taulelle, l'un des adjoints au maire de Nîmes (Gard), vient de perdre sa délégation pour avoir voulu inviter Eric Zemmour mi-octobre, rapporte France Bleu Gard Lozère lundi 13 septembre.

Le maire invoque des "divergences de ligne politique"

"Des divergences de ligne politique et de valeurs nous opposent depuis quelques semaines", affirme le maire Les Républicains de Nîmes Jean-Paul Fournier. "Au regard de sa volonté de maintenir la venue d’Eric Zemmour en octobre, alors que le calendrier électoral s’accélère, sa position n’était plus tenable", écrit-il dans un communiqué. Jean-Paul Fournier a donc retiré à Marc Taulelle la délégation à la Construction et à la Rénovation énergétique des bâtiments.

Marc Taulelle avait invité Eric Zemmour à venir à Nîmes le 15 octobre. Agé de 68 ans, il était fidèle au maire depuis 2008 et juge cette décision regrettable. "C'est une grave erreur. Introduire le délit d'opinion dans une équipe, ce n'est pas une bonne chose." L'adjoint défend "des valeurs", au micro de France Bleu Gard Lozère.

"Si aimer son drapeau, aimer son histoire, son ADN, sa civilisation, c'est être un dangereux nationaliste, alors je suis un dangereux nationaliste."

Marc Taulelle

à France Bleu Gard Lozère

Marc Taulelle estime qu'Eric Zemmour "représente une droite, la droite des Républicains, la droite du RPR, la droite historique" et ne veut pas parler d'extrême-droite. Il entend à présent "proposer" à l'éditorialiste d'être son référent dans le Gard.

Le retrait de la délégation de Marc Taulelle fera l'objet d'une délibération lors du conseil municipal du 25 septembre.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Racisme

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.