Nancy : démantèlement d’un réseau de prostitution, cinq suspects placés en détention

C'est l'une des affaires les plus importantes de proxénétisme à Nancy depuis ces dernières années.

Article rédigé par
Avec France Bleu Lorraine - franceinfo
Radio France
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Les enquêteurs viennent de boucler l'une des affaires les plus importantes de proxénétisme à Nancy depuis ces dernières années. (GOOGLE MAPS)

Cinq suspects ont été placés en détention provisoire mercredi dernier, soupçonnés d’avoir organisé un vaste réseau de prostitution en plein centre-ville de Nancy, a appris France Bleu Lorraine mardi 1er juin auprès du parquet. Quatre d’entre eux sont soupçonnés d’être les cerveaux de ce réseau de prostitution. Le cinquième suspect est le propriétaire de l’immeuble où se déroulaient les passes. La compagne du propriétaire de l’immeuble a été placée sous contrôle judiciaire. Selon les informations de France Bleu, c’est une des affaires les plus importantes de proxénétisme à Nancy depuis ces dernières années.

En tout, six personnes ont été interpellées mardi dernier par la police judiciaire de Nancy, après deux ans d'enquête. Elle a démarré en mai 2019, après des plaintes de riverains agacés par les passages incessants des clients dans cet immeuble. Les enquêteurs ont alors constaté que le propriétaire de l'immeuble mettait à disposition quatre appartements luxueux pour la prostitution. Les clients avaient le choix par exemple entre le "Jardin d'Eden" ou encore les "Nuances de Grey". Les enquêteurs ont également remarqué que le propriétaire jouait un rôle dans le bon fonctionnement du réseau, en achetant par exemple des préservatifs. Le propriétaire de l'immeuble, chauffeur de VTC de profession, menait également un train de vie qui ne correspondait pas à ce qu'il déclarait.

Entre le mois de mai 2019 et mardi dernier, jour de l'interpellation, au moins "90 prostituées roumaines ont fréquenté cet immeuble", a indiqué le procureur de la République de Nancy, François Pérain. "La police a pu identifier que chacune d'elle pouvait générer un chiffre d'affaire de 1 200 euros par jour", a-t-il expliqué à France Bleu Lorraine.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Prostitution

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.