Cet article date de plus de quatre ans.

Isère : courte prise d'otage à la prison de Saint-Quentin-Fallavier

Un détenu de la prison de Saint-Quentin-Fallavier a pris en otage l'un des surveillants du centre, vendredi après-midi demandant à parler à son fils de trois ans. Tout est rentré dans l'ordre vers 19h. 

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
L'entrée de la prison de Saint-Quentin-Fallavier (Rhône-Alpes), le 23 janvier 2005.  (JEAN FRANCOIS SOUCHET / MAXPPP)

Le surveillant de la prison de Saint-Quentin-Fallavier, en Isère, a été "libéré sain et sauf" vendredi 30 juin, annonce le ministère de la Justice en début de soirée.

La prise d'otage avait débuté vers 16h30 et une cellule de crise avait été ouverte par la direction de l’administration pénitentiaire, qui assurait la mise en place de "toutes les mesures de sécurité du périmètre".

L'équipe régionale d'intervention et de sécurité mobilisée 

Selon France Bleu Isère, un détenu, dont on ignore s'il était armé ou non, retenait l'un des surveillants. Il avait demandé à parler à son fils de trois ans

Les négociations avaient commencé vers 17h. Les autorités judiciaires et la direction interrégionale de Lyon ont été mobilisées, l'équipe régionale d'intervention et de sécurité (ERIS) a été dépêchée sur place. En mai 2017, un détenu s'était échappé du centre pénitentiaire de Saint-Quentin-Fallavier, à l'occasion d'une sortie organisée par l'aumônerie.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Prisons

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.