Accusé d'agressions sexuelles, Nicolas Hulot se défend et décide de quitter la vie publique

Publié Mis à jour
Accusé d'agressions sexuelles, Nicolas Hulot se défend et décide de quitter la vie publique
FRANCEINFO
Article rédigé par
B. Delombre, B. Barnier, E. Denis, T. Mongellaz, C. Ricco - franceinfo
France Télévisions

Face à des accusations d'agressions sexuelles, Nicolas Hulot a annoncé quitter la vie publique mercredi 24 novembre. Il nie les faits qui lui sont reprochés.

Pour Nicolas Hulot, c’est une petite phrase lancée en direct à la télévision qui met fin à quatre décennies de vie sous les projecteurs. "Je quitte définitivement la vie publique, tout simplement parce que je suis écœuré", a-t-il annoncé mercredi 24 novembre sur le plateau de BFMTV. Si l’ancien ministre quitte la vie publique, c’est en raison de l’émission Envoyé spécial, diffusée jeudi 25 novembre sur France 2. Une enquête journalistique a été réalisée dans laquelle plusieurs femmes le mettent en cause, pour des faits de harcèlement, d’agressions sexuelles et de viols.

Il nie les faits

Sans avoir connaissance des détails de ces témoignages, Nicolas Hulot a dénoncé les accusations portées contre lui. "Ni de près ni de loin, je n’ai commis ses actes", a-t-il assuré dans la matinée du mercredi 24 novembre. Les faits rapportés dans le reportage datent de plusieurs années et sont prescrits au regard de la loi.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.