Cet article date de plus de cinq ans.

Compiègne : quand les dealers font leur loi

Publié
Durée de la vidéo : 3 min.
Compiègne : quand les dealers font leur loi
Article rédigé par
France Télévisions

À Compiègne (Oise), 30 familles sont priées de quitter leur logement. Leur tour est investi par les trafiquants de drogue.

Impossible de pénétrer square Baudelaire à Compiègne (Oise) sans être escorté par des vigiles. Dans cet immeuble, un important trafic de drogue s'est installé depuis des années. Crack, héroïne, cannabis, les acheteurs et les vendeurs opèrent dans la cage d'escalier, devant les appartements. Un guetteur assure la surveillance, sept jours sur sept. Dans le hall et dans l'escalier, les dégradations sont quotidiennes, et depuis quelques semaines, elles s'aggravent.

"Je ne veux pas avoir des morts sur la conscience"

Désormais, c'est la sécurité des habitants qui est en jeu. Seule solution selon l'office HLM de l'Oise : murer les accès aux immeubles. "C'est une mesure d'urgence parce qu'il en va de la vie d'hommes, de femmes et d'enfants. Et tout simplement, je ne veux pas avoir des morts sur la conscience", explique Arnaud Dumontier, président de l'office public d'aménagement et de construction. L'OPAC a donc envoyé un courrier à la trentaine de locataires qui y habitent encore pour leur proposer un relogement temporaire. Le temps de se débarrasser des dealers qui empoisonnent la vie de la cité.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.