Cet article date de plus de deux ans.

Vidéo Coronavirus : les politiques esquivent la poignée de main

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 1 min.
V2  ftvi-mod Esquives poignée de main
Article rédigé par
Pierre-Louis Caron - franceinfo
France Télévisions

Chez les politiques, coronavirus oblige, la poignée de main n’a vraiment plus la cote, en France comme à l'étranger. Ce qui a donné lieu à quelques situations cocasses.

Gardez cette main que je ne saurais voir ! Telle est l'attitude observée récemment chez plusieurs personnalités politiques, bien décidées à appliquer les nouvelles précautions sanitaires pour ne pas propager le coronavirus. De quoi donner lieu à quelques situations cocasses.

Mardi 3 mars, le sénateur socialiste Jérôme Durain s'est ainsi vu rappeler la consigne en pleine séance au Sénat, par le président lui-même. Impassible dans son siège, Gérard Larcher a refusé la main tendue du sénateur venu prendre la parole, lequel s'est vite repris en s'exclamant : "C'est vrai !" Sur Twitter, Jérôme Durain est revenu avec le sourire sur cet épisode, évoquant son "plus grand vent parlementaire", tout en remerciant le président Larcher pour ce "rappel utile".

Angela Merkel avait oublié la consigne

La veille, à Berlin, la chancelière allemande Angela Merkel s'était trouvée dans une situation similaire face à Horst Seehofer, son ministre de l'Intérieur, qui a poliment décliné sa main tendue. D'autres dirigeants politiques ont adopté cette précaution, à l'image du président chinois Xi Jinping, qui s'est résolu à ne plus serrer de mains dès les débuts de l'épidémie.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.