Variant Omicron : un premier cas confirmé en Espagne, dans la région de Madrid

Les autorités sanitaires de la région de Madrid ont précisé dans un communiqué que l'homme, âgé de 51 ans, était rentré dimanche d'Afrique du Sud en Espagne et présentait des symptômes légers.

Des Espagnols de plus de 40 ans font la queue pour recevoir une dose de vaccin Covid-19 de J&J/Janssen à Barcelone, le 26 novembre 2021.
Des Espagnols de plus de 40 ans font la queue pour recevoir une dose de vaccin Covid-19 de J&J/Janssen à Barcelone, le 26 novembre 2021. (LLUIS GENE / AFP)
Ce qu'il faut savoir

Premier cas du variant Omicron en Espagne"Le service de microbiologie de l'Hôpital Gregorio Marañon de Madrid annonce la première confirmation de variant Omicron en Espagne", a annoncé lundi 29 novembre l'hôpital de la capitale espagnole. Il s'agit d'"un voyageur provenant d'Afrique du Sud", a précisé l'établissement. Les autorités sanitaires de la région de Madrid ont précisé dans un communiqué que l'homme, âgé de 51 ans, était rentré dimanche d'Afrique du Sud et présentait des symptômes légers. 

Pas de panique. "Il y a des raisons d'être préoccupés face à ce nouveau variant, mais pas de raison de paniquer", a déclaré lundi Joe Biden à propos de la propagation rapide du variant Omicron. Il a appelé ses concitoyens à se faire vacciner et a affirmé ne pas anticiper "à ce stade" de restrictions supplémentaires, alors que les Etats-Unis ont déjà fermé leurs frontières aux voyageurs en provenance de huit pays d'Afrique australe

Le G7 exige une "action urgente". Face à la propagation rapide du variant Omicron, "hautement transmissible", le G7 a réuni en urgence, lundi, ses ministres de la Santé à LondresLa liste des pays où il est détecté ne cesse de s'allonger, notamment en Europe, après des premiers cas repérés en Afrique australe courant novembre. 

Des vols pour rapatrier en France les personnes bloquées au Maroc. Des vols spéciaux sont organisés pour rapatrier en France les personnes bloquées au Maroc après la fermeture, dimanche soir, des frontières aériennes en raison de la propagation rapide du nouveau variant Omicron du Covid-19. "Ils sont soumis à 'autorisation'" des autorités marocaines, a signalé dans un tweet l'ambassadrice de France, Hélène Le Gal, qui invite les personnes concernées à se rapprocher des compagnies Air France et Transavia. 

 Bientôt plus de 10 000 contaminations quotidiennes en Afrique du Sud. Le pays, où a été détecté le nouveau variant Omicron, devrait passer les 10 000 contaminations quotidiennes de Covid d'ici la fin de la semaine, a mis en garde l'épidémiologiste sud-africain Salim Abdool Karim lundi. "Nous verrons la pression sur les hôpitaux dans les deux ou trois semaines à venir", a-t-il déclaré lors d'une conférence de presse en ligne du ministère de la Santé. 

Retrouvez ici l'intégralité de notre live #COVID_19

23h29 : Les experts de l'OMS s'accordent à dire pour l'instant qu'il est trop tôt pour se prononcer tant sur sa contagiosité que sur sa dangerosité. En attendant, l'organisation a estimé dans une note technique résumant les connaissances sur le variant que "la probabilité qu'Omicron se répande au niveau mondial est élevée". On peut en déduire qu'elle en appelle les différents pays à la plus grande prudence en attendant d'en savoir plus.

23h28 : Bonsoir, vous citez l'OMS qui juge le risque du nouveau varient Omicron " très élevé". Mais qu'est ce que ça veut dire ? Très contagieux ? Et/ou très dangereux ? Merci

20h28 : Bonsoir @Vousêteslamentables, certains entendent une prononciation "à l'italienne", d'autre "à l'anglaise" lorsque des journalistes disent Omicron comme s'il y avait un "e" à la fin. C'est pourtant parfaitement normal, car Omicron est une lettre grecque, comme Epsilon (que tout le monde prononce "epsilone" sans se poser de question). Or, la diphtongue "on" du français n'existe pas en grec. Rien n'interdit de le franciser, comme le fait d'ailleurs le Larousse, mais il n'y a aucune raison de ne pas le prononcer "à la grecque" (en roulant le r, par exemple).

20h27 : OMICRON : pourquoi tous les journalistes et toutes les rédactions de France Télévisions prononcent Omicron à l'italienne?

20h19 : Pour ce qui est des vaccins, 51 933 749 personnes ont reçu au moins une première injection de vaccin en France, selon les données publiées par Santé publique France lundi, soit 77% de la population française. 50 848 976 personnes ont un schéma vaccinal complet (75,4% de la population française totale). Enfin 7 299 378 personnes ont reçu une dose de rappel.

20h26 : 8 279 nouveaux cas ont été remontés à Santé public France sur les dernières 24 heures, soit 29 727 cas par jour en moyenne sur les sept derniers jours. Attention toutefois, ce chiffre est toujours plus bas le lundi, en raison du faible nombre de tests pratiqués le week-end. On compte par ailleurs 1 043 nouvelles hospitalisations en 24 heures. Soit 672 nouvelles hospitalisations par jour en moyenne sur les sept derniers jours.



20h12 : Il est déjà l'heure de faire un nouveau point sur l'actualité de ce début de soirée :

Comme ses voisins européens, la France se retrouve lancée dans une course contre la montre pour contrôler la propagation sur le territoire du variant Omicron. Frontières fermées, cas contacts isolés... Cet article reprend les différentes mesures mises en place. Suivez notre direct.

#ANTILLES Le ministre des Outre-mer, Sébastien Lecornu, n'a rencontré que brièvement cet après-midi l'intersyndicale en Guadeloupe. A peine quelques minutes d'entretien. Les syndicalistes "doivent condamner clairement les violences" avant d'entamer toute discussion, a-t-il déclaré à la sortie.

Lors du procès de François Fillon, qui était jugé pour "détournement de fonds publics" et "abus de biens sociaux", les avocats généraux ont requis sa condamnation à 5 ans d'emprisonnement dont 1 an ferme, 375 000 euros amende et 10 ans d'inéligibilité.

Benzema, Kanté et Mbappé assurés d'être dans le top 10...Nos confrères de franceinfo:sport suivent en direct cette soirée marquée par la cérémonie officielle de remise du Ballon d'or 2021. Voici les atouts et les faiblesses des favoris.

19h20 : "Tout cela se reproduira à moins que vous, les nations du monde, ne vous unissiez pour dire d'une seule voix : plus jamais ça !"

L'OMS appelle la communauté internationale à s'unir pour entamer des négociations visant à renforcer ses moyens de lutte contre une éventuelle prochaine pandémie. Son directeur s'est exprimé dans un article publié hier sur Project Syndicate, un média en ligne d'opinions.

19h10 : Bonsoir. Pas d'info sur le procès des époux Fillon? C'est si désagréable pour franceinfo de communiquer sur le sujet ?

20h04 : Vous m'avez démasquée chère. En effet, je ne suis pas à la fois journaliste et épidémiologiste. Mais pour répondre à votre question pointue sur les variants, je peux vous orienter vers cet entretien très intéressant que mon confrère Clément Parrot avait mené, en avril, avec Samuel Alizon, directeur de recherches au CNRS. A l'époque, nous parlions du variant Delta, mais ses explications sont toujours très éclairantes aujourd'hui, alors qu'est arrivé le variant Omicron.

18h58 : et variants. Ma 4e tentative. Question trop pointue pour les Pros que vous êtes censés être ? Comment expliquer la redoutable capacité de tous les virus à s'adapter aux vaccins (sauf erreur) et se transformer en variants, et surtout à se propager à une vitesse fulgurante sur tous les continents ? Ça me laisse pantois !

18h49 : Comme ses voisins européens, la France se retrouve lancée dans une course contre la montre pour contrôler la propagation sur le territoire du variant Omicron. Frontières fermées, cas contacts isolés... Cet article reprend les différentes mesures mises en place. Covid-19 : la nouvelle menace du variant Omicron inquiète les autorités et les scientifiques (Capture d'écran France 2)

18h30 : Bonsoir @Cle Pour l'instant, pas de nouvelles restrictions. "Je n'anticipe pas cela à ce stade", a-t-il déclaré. Les Etats-Unis ont déjà fermé leurs frontières aux voyageurs en provenance de huit pays d'Afrique australe. Par ailleurs, Joe Biden a déclaré par ailleurs que "si les gens sont vaccinés et portent un masque, il n'y a pas besoin de confinement".

18h32 : Bonjour, Joe Biden a parlé en conférence de presse. Y a-t-il de nouvelles restrictions pour les voyages pour en venant des Etats-Unis ?

18h22 : En tout cas, la Bourse de New York a rebondi à l'ouverture après sa pire séance de l'année vendredi, causée par les craintes que le variant du coronavirus Omicron ne pèse sur l'économie mondiale.

18h18 : Il n'y a "pas de raison de paniquer" face à la propagation du nouveau variant Omicron, déclare le président américain, Joe Biden, dans un discours à la Maison Blanche. Il estime cependant que, "tôt ou tard", ce nouveau variant apparaîtra également aux Etats-Unis.

18h16 : L'Espagne signale à son tour un premier cas du variant Omicron. C'est l'hôpital Gregorio Marañon de Madrid qui l'annonce sur Twitter. "Le patient se porte bien", ajoute l'établissement.

18h08 : Il est l'heure de faire un point sur l'actu :



  • La France souhaite un accord entre l'Union européenne et le Royaume-Uni sur les migrants illégaux. Le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin a affirmé lundi qu'il n'y aurait "pas de remise en cause" des accords du Touquet sur la frontière franco-britannique et souhaité un accord entre l'Union européenne et le Royaume-Uni sur l'immigration illégale dans la Manche.
  • Le ministre des Outre-mer Sébastien Lecornu n'a rencontré que brièvement cet après-midi l'intersyndicale en Guadeloupe, secouée par une violente crise sociale comme la Martinique voisine où il doit poursuivre sa mission mardi.
  • Le risque lié au variant Omicron est "très élevé", estime l'OMS. Huit cas "possibles" de porteurs de ce nouveau variant ont été détectés en France, annonçait hier le ministère de la Santé. Un séquençage doit permettre de le confirmer : il s'agit "très probablement d'une question d'heures", affirme Olivier Véran.
  • Le cofondateur du réseau social va être remplacé par le responsable technique du groupe, Parag Agrawal. "J'ai décidé de quitter Twitter parce que je pense que la société est prête à couper le cordon avec ses fondateurs", a expliqué Jack Dorsey, dans un communiqué.
  • Lors du procès de François Fillon, qui était jugé pour "détournement de fonds publics" et "abus de biens sociaux", les avocats généraux ont requis sa condamnation à 5 ans d'emprisonnement dont 1 an ferme, 375 000 euros amende et 10 ans d'inéligibilité.

16h49 : Le variant Omicron est "hautement transmissible" et exige une "action urgente", ont prévenu les ministres de la Santé des pays du G7, à l'issue d'une réunion d'urgence convoquée par Londres. "Les ministres ont salué le travail exemplaire de l'Afrique du Sud, qui a su détecter le variant et alerter les autres", ajoutent-ils à destination du pays d'Afrique australe, qui a identifié ce nouveau variant, avant de regretter les restrictions le visant décidées par d'autres pays.

16h41 : Jeudi dernier en début d'après-midi, un médecin généraliste exerçant sur la commune du Plan de la Tour était placé en garde à vue par les militaires de la gendarmerie nationale. "Il était notamment reproché à ce praticien d'avoir pratiqué de fausses vaccinations, tout en délivrant sans motif légitime des certificats de type 'Pass'", explique le tribunal judiciaire de Draguignan, dans le Var.

14h31 : Le président chinois Xi Jinping a promis de fournir 600 millions de doses de vaccins sous forme de dons et 400 millions "sous d'autres formes comme la mise en place d'unités de production de vaccins", a-t-il dit dans une intervention à distance lors du Forum de coopération Chine-Afrique (Focac).

14h29 : Le président chinois promet à l'Afrique un milliard de doses de vaccins contre le Covid-19.

13h50 : Le variant Omicron inquiète les autorités françaises depuis sa découverte. Une dizaine de cas suspects ont été identifiés dans le pays.

14h29 : Le syndicat des directrices et directeurs tire "un bilan négatif" de l'expérimentation du protocole anti-Covid dans les écoles. Retrouvez les propos de Florence Comte, la secrétaire et porte-parole du Syndicat S2DÉ, qui était ce matin au micro de franceinfo.

14h28 : Bonjour @elbasquo, pour le moment, il n'est pas question de fermer les frontières entre les pays européens, comme l'explique dans cet article le secrétaire d'État chargé des Affaires européennes, Clément Beaune.

12h49 : Bonjour et merci pour votre travail. A ce jour, parle t-on de fermeture des frontières entre pays européens ? Ou s'agit-il plutôt de fermeture des frontières U.E et Hors U.E ? Merci.

12h26 : Le nouveau variant Omicron présente "un risque très élevé" au niveau mondial, a prévenu aujourd'hui l'Organisation mondiale de la santé. Le G7 réunit en urgence ses ministres de la Santé à Londres sur la question. Vous trouverez plus d'explications sur les risques évoqués dans cet article.

12h11 : Avant le déjeuner, petit rappel de l'actu de ce lundi 29 novembre :

• Le risque lié au variant Omicron est "très élevé", estime l'OMS. Huit cas "possibles" de porteurs de ce nouveau variant ont été détectés en France, annonçait hier le ministère de la Santé. Un séquençage doit permettre de le confirmer : il s'agit "très probablement d'une question d'heures", affirme Olivier Véran.

• À partir de ce matin, la détection d'un cas positif chez un écolier ne devrait plus entraîner la fermeture de sa classe, mais un dépistage de ses camarades. On vous rappelle les nouvelles règles, et la situation épidémique dans les établissements scolaires.


Sébastien Lecornu, le ministre des Outre-mer, est arrivé hier dans la soirée en Guadeloupe pour prendre le pouls de la situation après plus d'une semaine de violences. Notre journaliste Fabien Magnenou vous explique pourquoi l'accès à l'eau courante est un autre sujet de crispation.

La vigilance orange "neige-verglas" vient d'être levée dans les 11 départements concernés. Les Pyrénées-Atlantiques et les Hautes-Pyrénées restent en vigilance orange "avalanches", et le Nord et le Pas-de-Calais en vigilance "crues".

11h13 : Bonjour @Marie. C'est difficile à dire. Sur notre tableau de bord, la courbe semble grimper de façon un peu plus raide que lors de la première vague, mais la rareté des tests à l'époque rend les chiffres difficilement comparables. La hausse est clairement plus brutale que celle de l'automne 2020. En revanche, elle semble pour l'instant moins rapide que celle de juillet dernier, mais celle-ci s'était arrêtée plus vite. Pour résumer : nous y verrons sans doute plus clair dans quelques semaines.

11h07 : Bonjour, En France la courbe des contaminations monte t'elle plus vite que lors des vagues précédentes ?

11h10 : "Quand on voit qu'il est déjà dans plusieurs pays du monde et même au Canada, qu'il a traversé l'Atlantique, on peut penser qu'aujourd'hui il s'est déjà répandu, probablement, de façon insidieuse."


Invité de franceinfo, l'épidémiologiste de l'université de Genève Antoine Flahault pense que les restrictions aux frontières seront de courte durée, car le variant Omicron est sans doute déjà présent en France et chez nos voisins. Il ne juge pas pour autant la mesure complètement inutile : "Tout ce qui pourra un peu retarder l'arrivée massive du variant sur le territoire, tant qu'on n'en connaît pas plus sur ce variant, sera bienvenu. "

10h55 : Bonjour @Guilherme. On sait, plus globalement, que les décomptes de nombre de cas sont perfectibles et difficilement comparables d'un pays à un autre, car ils dépendent des politiques de dépistage. En revanche, on peut comparer le nombre de cas à deux dates dans un même pays pour avoir une idée de la dynamique de l'épidémie. Raison pour laquelle j'évoque le décompte de la semaine dernière.

10h55 : Vous parlez de 10 000 cas par jour en Afrique du Sud… Mais ça n’étonne personne que sur deux vols de moins de 600 personnes il y ait eu 61 cas. Je vous laisse faire la règle de 3 sur 60 millions d’habitants sud africains.

10h49 : Le Portugal annonce à son tour avoir détecté 13 cas probables de contaminations par le variant Omicron. Il s'agit de joueurs du club de football Belenenses SAD, ont la situation était déjà très remarquée puisqu'il n'a pu aligner que sept joueurs lors de son match de samedi, le reste de l'équipe étant malade. Si l'identité des contaminés n'a pas été précisée, un joueur du club est sud-africain et a joué dans son pays mi-novembre.

10h49 : En Afrique du Sud, l'épidémiologiste Salim Abdool Karim explique s'attendre "à ce que nous dépassions les 10 000 cas par jour d'ici la fin de la semaine". Une hausse qui serait spectaculaire, car la moyenne était encore de moins de 600 cas par jour lundi dernier. C'est dans ce pays que le variant Omicron a été identifié, même s'il est trop tôt pour affirmer avec certitude qu'il y a un lien.

10h39 : "Il faut encore attendre pour pouvoir y voir plus clair. S'affoler ne sert jamais à rien. (...) en l'attente de résultats probants montrant une chose ou une autre concernant le variant Omicron, ce qu'on peut faire et qui est vraisemblablement très utile, c'est de s'assurer qu'on a une immunité au plus haut niveau, ce qui veut dire avoir une vaccination récente."


Si le variant omicron inquiète l'OMS, les connaissances à son sujet sont encore très floues. Sur franceinfo ce matin, la virologue Marie-Paule Kieny rappelait qu'il n'y pas lieu de changer quoi que ce soit aux consignes données à la population.

10h19 : Bonjour @Vinz et @Stefsinterroge. Le résultat de test que les élèves doivent présenter pour retourner en classe peut être un résultat de test PCR ou de test antigénique, précise le site du ministère de l'Education nationale. Le protocole mis à jour ne mentionne pas, en revanche, de seuil de nombre d'élèves positifs au-delà duquel la classe serait malgré tout fermée. Ce qui n'empêche pas, comme le relèvent d'autres lecteurs, que des écoles fermeront sans doute des classes si les cas se multiplient.

10h19 : Bonjour FI. Une question sur le protocole de l’école. L’école de mes enfants fait partie de celles qui ont appliqué le protocole expérimental. Dans ce protocole expérimental, il était indiqué que la classe fermait si 3 cas positifs. Dans le nouveau protocole applicable au niveau national, cette mesure n’est plus mentionnée. Et M. Blanquer n’a pas parlé de cette mesure non plus lors des annonces la semaine dernière. Savez-vous ce qu’il en est ? Merci pour votre travail et bonne journée sous les flocons pour nous !

10h19 : Merci pour l'info ! Mais j'ai malgré tout une question : pour les élèves du primaire, s'il y a un cas dans leur classe, ils doivent donc tous faire un test pour reprendre les cours. Mais quel type de test ? PCR ? Antigenique ? Salivaire ? Merci pour ce point de détail !

09h39 : La gendarmerie néerlandaise a annoncé avoir arrêté un couple, un Espagnol et une Portugaise, "qui avait fui d'un hôtel de quarantaine". L'un deux est positif au Covid-19. "Ils étaient dans un avion qui allait partir pour l'Espagne" quand ils ont été rattrapés, a expliqué la gendarmerie.

09h08 : Il est l'heure d'un nouveau point sur l'actualité de ce lundi :

• Le risque lié au variant Omicron est "très élevé", estime l'OMS. Huit cas "possibles" de porteurs de ce nouveau variant ont été détectés en France, annonçait hier le ministère de la Santé. Un séquençage doit permettre de le confirmer : il s'agit "très probablement une question d'heures", affirme Olivier Véran.

• À partir de ce matin, la détection d'un cas positif chez un écolier ne devrait plus entraîner la fermeture de sa classe, mais un dépistage de ses camarades. On vous rappelle les nouvelles règles, et la situation épidémique dans les établissements scolaires.


Sébastien Lecornu, le ministre des Outre-mer, est arrivé hier dans la soirée en Guadeloupe pour prendre le pouls de la situation après plus d'une semaine de violences. "L'application de la loi de la République ne fait pas l'objet de négociations", met-il en garde sur France Télévisions.

Treize départements sont placés en vigilance orange par Météo France : onze départements montagneux pour des chutes de neige, et le Nord et le Pas-de-Calais pour de fortes crues, qui ont déjà nécessité l'évacuation d'une centaine de personnes.

09h04 : L'OMS a publié une "note technique" résumant les connaissances sur le variant Omicron. Elle estime le risque lié à celui-ci "très élevé", et les chances qu'il se répande dans le monde entier "élevées". Mais rappelle que de nombreux facteurs sont incertains, notamment dans quelle mesure il est plus transmissible, susceptible de déjouer la protection offerte par les vaccins, et vecteur de formes plus graves de la maladie.

08h41 : Emmanuel Macron a reçu ce week-end sa dose de rappel du vaccin contre le Covid-19, annonce son entourage à franceinfo. Il vient de le confirmer sur Twitter.

08h08 : Bruno Le Maire a également annoncé le prolongement pour un an d'une mesure introduite pendant la pandémie : l'abaissement de 25% à 10% du seuil de déclenchement du contrôle par l'Etat des investissements d'entreprises non européennes au capital d'entreprises françaises. Il devait retrouver son niveau habituel le 31 décembre.

08h16 : Le ministre de l'Economie, Bruno Le Maire, était invité de France 2. Il a laissé entendre, sans entrer dans les détails, que les mesures de soutien économique seraient rétablies s'il fallait à nouveau durcir les mesures sanitaires : "Nous avons été là depuis le début de la crise. (...) Nous serons toujours là, en toutes circonstances, pour protéger les salariés et les entreprises."

07h53 : Nouvelle règle ce matin dans les écoles élémentaires et maternelle : si un élève est testé positif au Covid-19, sa classe ne sera plus fermée. Les enfants pourront revenir en cours s'ils peuvent présenter un résultat négatif de test, et l'Education nationale promet que des dépistages seront organisés. On vous résume ces nouvelles règles, mises en place dans un contexte de forte hausse des cas chez les jeunes et des fermetures de classe.

07h43 : Le sujet est également mis en avant à l'instant par Yannick Jadot, invité de RTL. Le candidat écologiste à l'élection présidentielle plaide pour la "levée des brevets", notamment demandée de longue date par l'Afrique du Sud. Nous avions résumé le débat à ce sujet en mai dernier.