Vidéo Covid-19 : "Ce n'est pas le nombre de mutations qui fait la gravité d'un variant", affirme l'infectiologue Jean-Paul Stahl

Publié Mis à jour
Covid-19 : "Ce n'est pas le nombre de mutations qui fait la gravité d'un variant"
Franceinfo
Article rédigé par
Jean-Paul Stahl - franceinfo
France Télévisions

Jean-Paul Stahl, ancien chef du service des maladies infectieuses au CHU de Grenoble (Isère) était l'invité du JT de 23 Heures. Il apporte son expertise sur le nouveau variant sud-africain.

Le nouveau variant sud-africain doit-il nous inquiéter ? "Il faut être vigilant, mais pour être inquiet, c'est encore un peu tôt. Le virus est à l'étude, il est sous investigation approfondie. Grossièrement, c'est un variant qui a muté sur trente positions différentes. Le variant Delta avait muté sur deux positions. Maintenant, ce n'est pas le nombre de mutations qui fait la gravité d'un variant. Il est indispensable de savoir si ce variant a une relation avec une moindre efficacité vaccinale", rapporte Jean-Paul Stahl, ancien chef du service des maladies infectieuses au CHU de Grenoble (Isère).

"Le confinement est une mesure difficile à prendre"

Le médecin se satisfait de la capacité mondiale à fabriquer rapidement de nouveaux vaccins. "Le confinement est une mesure difficile à prendre. Les gens sont fatigués de ce genre de mesure. Économiquement, c'est extrêmement compliqué et socialement il y a des problèmes. Mais cette mesure, il faudra la prendre si elle est nécessaire. Mais il est encore beaucoup trop tôt pour parler de confinement", explique l'infectiologue.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.