Vidéo Covid-19 : "On ne souhaite pas prolonger le pass sanitaire jusqu'à l'été", annonce Gabriel Attal

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 27 min.
Covid-19 : "On ne souhaite pas prolonger le pass sanitaire jusqu'à l'été", annonce Gabriel Attal

Gabriel Attal, porte-parole du gouvernement, est l'invité de l'émission "Dimanche en politique" du dimanche 3 octobre 2021. Il est notamment revenu sur le pass sanitaire et la montée en puissance d'Eric Zemmour.

Invité sur le plateau de l'émission "Dimanche en politique", sur France 3, dimanche 3 octobre, le porte-parole du gouvernement a été interrogé par Francis Letellier sur le pass sanitaire, notamment sur la question de son maintien sur le territoire français. "On ne souhaite pas prolonger le pass sanitaire jusqu'à l'été. On souhaite s'en débarrasser le plus vite possible. Ce qu'on souhaite prolonger, c'est la possibilité d'y recourir", a annoncé Gabriel Attal.

Pour lui, le fait d'y recourir en cas d'urgence est un moyen de limiter rapidement les risques de propagation du virus sur le territoire. Interrogé sur l'éventualité d'une recrudescence du Covid-19 lors des élections présidentielles de 2022, le porte-parole du gouvernement a été ferme : le pass sanitaire "ne serait pas nécessaire pour aller voter".

"La haine ne peut pas être un projet politique"

Le présentateur de l'émission "Dimanche en politique" est également revenu sur Eric Zemmour, qui n'a toujours pas déclaré sa candidature à la présidentielle de 2022. Interrogé, Gabriel Attal a évoqué la possibilité d'un débat avec le polémiste, à une seule condition : qu'il annonce officiellement sa candidature pour la course à l'Elysée. Le chroniqueur, qui redistribuerait les cartes pour accéder au second tour des présidentielles n'est cependant pas bien perçu par Gabriel Attal. 

"Je souhaiterais que l'extrême-droite ne soit pas présente au second tour. [...] On voit qu'Eric Zemmour cherche à convaincre l'extrême-droite et la droite", précise le porte-parole du gouvernement, mentionnant que "la haine ne peut pas être un projet politique".

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.