Cet article date de plus de huit ans.

Polémique sur le bac : les notes sont-elles justes ?

écouter
Les notes sont-elles justes ? La polémique a été relancée hier avec la révélation par Le Figaro de cette demande qui aurait été faite aux professeurs de français de l'académie d'Orléans-Tours de noter les candidats au bac français sur 24 et non sur 20.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Franceinfo (Franceinfo)

Mais est-ce le cœur du débat ? Pas sûr. On en parle avec André Antibi. Il a fondé il y a 10 ans le Mouvement de lutte contre la constante macabre...

L'appel du MLCLCM :

"En raison de conceptions ancrées sur le classement des individus, les pratiques d'évaluation apparaissent souvent comme un couperet destiné à sélectionner. Elles sont assujetties généralement à la règle des trois tiers : un tiers de " mauvais ", un tiers de " moyens " et un tiers de " bons ", y compris quand les objectifs ont été globalement atteints par la grande majorité des élèves. Ce phénomène, relaté sous le nom de " constante macabre "* se manifeste à des degrés divers aux différents étages du système éducatif, à quelques exceptions** près.
D'autre part, les moyennes singulièrement basses de résultats d'épreuves, y compris dans des classes de très bon niveau, font problème et ne peuvent être vues sous le seul angle du constat. Il en est de même pour les taux d'échec accablants à certains examens.
Ainsi, sous la pression de la société, les enseignants sont souvent des sélectionneurs malgré eux, alors que leur vraie mission est de former. Ils peuvent ainsi contribuer au découragement de générations d'élèves qui, malgré leur travail et leur niveau, font partie du " mauvais tiers "." Lire la suite sur le site du MLCLCM

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.