Cet article date de plus de neuf ans.

Le rendement des contrats d'assurance vie

écouter
Julien voudrait savoir si le rendement de son contrat d'assurance vie, un rendement de 3,50% en 2012 se situe dans la bonne moyenne maintenant que les différentes compagnies d'assurances et mutuelles ont fait connaître leurs performances.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 3 min.
Franceinfo (Franceinfo)

La réponse est oui. La moyenne des rendements se situe à un
peu moins de 3%. Donc avec 3,5% de rendement, le contrat de Julien  affiche de bons résultats. Globalement, les
rendements 2012 sont en baisse en moyenne de 0,20% par rapport aux rendements

  1. Ce que publient les assureurs ce sont des taux nets,
    c'est-à-dire frais de gestion retirés mais il faut tenir compte des
    prélèvements sociaux qui amputent dorénavant la rémunération de 15,5% sur les
    fonds en euros des contrats d'assurances vie mais aussi des fonds en unités de
    comptes (à base d'actions et d'obligations). Ce qu'il faut retenir c'est qu'une fois les prélèvements
    sociaux pris et l'inflation retirée, la rémunération réelle est d'environ 1,3%.
Louise voudrait savoir si son PERP, son plan d'épargne

retraite, rapporte moins que son contrat d'assurance
vie alors que ses investissements dans l'un et l'autre se font dans un fonds en
euros.

****

Il y a plusieurs raisons à cela. La première c'est que les
fonds en euros des PERP- Plan d'épargne retraite populaire -ont été constitués
après ceux de la plupart des contrats d'assurance vie. Or, ces fonds sont
constitués essentiellement d'obligations d'Etat 
dont le rendement passé a été très rémunérateur contrairement à
aujourd'hui où la rémunération est faible. Deuxième raison, les frais de
gestion sur les PERP sont plus élevés en moyenne que ceux perçus sur les
contrats d'assurance vie. Tout simplement parce que l'épargne est captive. On
peut transférer son PERP en vertu de la loi vers une autre compagnie
d'assurance, mais les frais de transfert rendent l'opération particulièrement
dissuasive avec des pénalités qui peuvent atteindre 5% au cours des 10
premières années de souscription. Enfin troisième raison comme l'épargne n'est
disponible qu'au moment de la retraite, le moins que l'on puisse dire c'est que
cela ne met vraiment le gestionnaire sous pression. Ce n'est pas le cas de l'assurance vie car l'épargne n'est pas captive, donc l'assureur traite mieux
son client. Et cette épargne est disponible à tout moment. Et cela, ca change
tout.

Pour récupérer son épargne dans un PERP , il faut être en retraite. On sort en rente viagère,
réversible par exemple sur son conjoint avec la possibilité d'une sortie
partielle en capital à hauteur de 20%. C'est une rente qui sera imposée. Et qui
sera amputée  de frais de versement de
3%. C'est ce que l'on appelle des arrérages. Là encore, on est captif de
l'assureur pour ce qui est de l'évolution de la rente.

En cas de décès du conjoint

Dans ce cas l'épargne placée dans le PERP devient
immédiatement exigible. Il n'est pas nécessaire d'attendre l'âge de la
retraite. D'autres cas de déblocages existent. Il s'agit  d'une situation de fin de droits en matière
de chômage, de surendettement, de liquidation judiciaire, d'invalidité.

Se concocter une rente de 1.000 euros par mois

Pour disposer d'une rente de 1.000 euros chaque
mois à 65 ans, il faut avoir mis de coté un capital  et des intérêts de 250.000 euros. Pour
constituer 250.000 euros par les seuls revenus de son travail, il faut s'y
prendre très tôt, bien évidement.

PERP ou assurance vie

Quand on est très imposé et au delà d'un taux de 30%, le
PERP permet d'utiliser l'économie d'impôts pour la placer dans un PERP. C'est
une aide non négligeable. Mais le complément de retraite n'a vraiment de sens
que pour ceux comme les salariés du secteur privé ou les professions non
salariées qui auront une forte baisse de leurs revenus au moment de la
retraite. Plus généralement, l'assurance vie permet de tout faire avec
toute la liberté nécessaire. C'est pour cela que l'on appelle l'assurance vie "le couteau suisse de l'épargne ".

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.