Cet article date de plus de huit ans.

Etienne Klein : "Le boson de Higgs m'émeut !"

écouter
Le physicien a gravé la date dans sa mémoire. Le 4 juillet 2012, le laboratoire du CERN dévoilait la découverte du fameux boson de Higgs. Depuis plus de 50 ans, des spécialistes avaient l'intuition de son existence. Pour Étienne Klein, c'est presque "une découverte philosophique".
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
 (©)

Etienne Klein est l'un des scientifiques les plus populaires en France. Physicien, il a découvert le CERN, près de Genève, quand il avait 20 ans : "Je ne savais pas quoi faire de ma vie. A l'occasion d'un stage, j'ai découvert le CERN (...) A l'époque, la physique quantique, la relativité, la physique des particules, on en parlait très peu. Là, je découvrais que le vide n'était pas vide... Je suis tombé amoureux de ce monde. Il a déterminé ma vocation ."

Quand le CERN annonce la découverte du boson de Higgs, ce "nouvel objet physique ", le 4 juillet 2012, Etienne Klein est donc très "ému " : "C'est une aventure de plusieurs décennies (...) C'est une découverte d'un genre particulier, car elle avait été prévue et attendue. Le 4 juillet 2012, les physiciens Peter Higgs et François Englert étaient dans la salle. Ils ont compris qu'il s'agissait de "leur" particule, celle qu'ils avaient décrite en 1964. Ils ont découvert qu'elle existait bel et bien dans l'univers. C'est impressionnant ".

Etienne Klein vient de publier un récit passionnant sur un grand physicien sicilien, Ettore Majorana, personnage à la fois surdoué et romanesque, disparu mystérieusement en 1938 : En cherchant Majorana (Editions des Equateurs).

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.