Covid-19 : Est-ce que l'Organisation mondiale de la santé a sauté deux lettres de l'alphabet grec pour nommer le variant Omicron ?

écouter (3min)

Selon des messages sur les réseaux sociaux, les lettres Nu et Xi ont été évitées. 

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Le siège de l'OMS en Suisse en février 2020.   (VINCENT ISORE / MAXPPP)

Est-ce que l'OMS a délibérément sauté deux lettres dans l'alphabet grec pour nommer le variant Omicron ? C'est ce qu’affirment de nombreux messages sur les réseaux sociaux. Le dernier variant s'appelait Mu, et logiquement, le suivant aurait dû se nommer Nu puis Xi. Sauf que l'OMS a choisi d'aller directement à Omicron. La faute, selon de nombreux internautes, à la trop grande proximité avec le nom du président chinois, Xi Jinping.

L'OMS ne veut pas stigmatiser 

C'est vrai, l'OMS a décidé de sauter deux lettres mais ce n'est pas tout à fait pour les raisons avancées par les internautes. L'Organisation mondiale de la santé a expliqué ce week-end dans un communiqué pourquoi elle a décidé d'éviter deux lettres de l'alphabet grec. 

Pour la première, Nu se prononce "new" en anglais et ce nom aurait pu créer de la confusion dans les pays anglophones. Concernant Xi, si l'OMS a choisi de l'éviter ce n'est pas directement pour le président chinois mais c'est parce qu'il s'agit d'un nom de famille courant. Les scientifiques n'ont pas voulu stigmatiser un patronyme très utilisé en lui donnant un nom de variant. 

L'alphabet grec pour éviter les discriminations

Souvenez-vous début 2021, on parlait du variant anglais ou du variant indien. Et c'est donc pour éviter de discriminer un pays, une région ou un nom de famille que l'OMS a décidé en mai dernier d'utiliser l'alphabet grec. Autre avantage : cela a permis d'uniformiser les noms à l'international : par exemple en France en janvier dernier nous parlions du variant britannique, pendant que de l'autre côté de la manche, les anglais l'avait nommé le variant du Kent du nom de la région où il avait été découvert. En l'appelant variant alpha, l'OMS a permis de simplifier, sans compter que les lettres de l'alphabet grec sont faciles à retenir et à prononcer. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.