COP26 : la gauche défile à Glasgow

écouter (3min)

Tous à la COP26 ! Après Emmanuel Macron lundi, au tour de la gauche de défiler à Glasgow pour la conférence des Nations-Unies pour le climat.

Article rédigé par
Neïla Latrous - franceinfo
Radio France
Publié
Temps de lecture : 2 min.
La COP26 à Glasgow (Ecosse), le 2 novembre 2021 (JONNE RORIZ / POOL / BLOOMBERG POOL)

Il y a ceux qui reviennent tout juste de la COP26, à l’image d’Anne Hidalgo rentrée mercredi soir, après quatre jours au Royaume-Uni. Et puis il y a ceux qui se préparent à y aller. La délégation de la France Insoumise - deux députés européens, deux députés nationaux - prend le chemin de l'Écosse jeudi 4 novembre. La semaine prochaine, ce sera au tour de Yannick Jadot.

Tel que le calendrier est fait, les uns et les autres ne se croiseront pas à Glasgow. Pas tant par envie que parce que tous n'y vont pas pour les mêmes raisons. Anne Hidalgo et Yannick Jadot par exemple n’y sont pas en tant que candidats à la présidentielle, mais la première en tant que maire de Paris et le second en tant qu’eurodéputé. Et tous deux sont liés par les rendez-vous pris sur place : avec les membres du C40 pour Anne Hidalgo. Le C40, c’est l’organisation qui regroupe les maires de plus de cent métropoles engagées pour le climat. Organisation qu’Anne Hidalgo a dirigée entre 2016 et 2019. Tous ces maires - de Londres, Barcelone, Los Angeles, Bogotá entre autres - étaient plutôt en début de semaine en Écosse.

Yannick Jadot, qui lui s’y rend la semaine prochaine, fait valoir l’intérêt d’être présent au moment, dit-il, où commence "la vraie négociation." Celle qui associe le Parlement européen, dont il est élu : "Il est à ce titre colégislateur", vante son équipe. Être à Glasgow la semaine prochaine, c’est ce qui va aussi lui permettre de petit-déjeuner mercredi avec la Green Family - la "famille verte" en bon français - qui regroupe les ministres, élus, personnalités et associations écologistes à travers le monde. De structurer davantage un réseau de haut niveau à l’international.

Les Insoumis de leur côté prévoient aussi de mettre le paquet sur la société civile, et de participer notamment à une manifestation organisée à Glasgow samedi.

"Festival de Cannes de l'écologie"

Chez les écologistes, on insiste sur le fait que Yannick Jadot a commencé à fréquenter ces conférences il y a 15 ans, du temps de son engagement à Greenpeace. "C’est son ADN, ça fait une partie de son parcours politique, glisse l’un de ses soutiens. Il n’y va pas pour parader ou faire des selfies, comme dans un festival de Cannes de l’écologie", tacle le même. Allusion à peine voilée à Anne Hidalgo, qui de son côté rappelle qu’elle était hôte de la COP21 à Paris en 2015. "Elle a mis le pied dans la porte pour que les villes soient considérées et écoutées" dans ces conférences, souligne son entourager. Et que, consécration ultime, elle recevra le 10 novembre un prix de l’ONU récompensant son engagement climatique. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.