Eric Zemmour haut dans les sondages, les Verts à l'heure du rassemblement... Le "8h30 franceinfo" de Julien Bayou

écouter (26min)

Le secrétaire national d'Europe Ecologie Les Verts était l'invité du "8h30 franceinfo", le dimanche 3 octobre 2021.

Article rédigé par
Radio France
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Julien Bayou, sur franceinfo, le 3 octobre 2021. (FRANCEINFO / RADIOFRANCE)

Julien Bayou, secrétaire national d'Europe Ecologie-Les Verts était l'invité du "8h30 franceinfo", le dimanche 3 octobre 2021. Eric Zemmour haut dans les sondages, les Verts à l'heure du rassemblement, le gel des prix du gaz... Il répond aux questions d'Ersin Leibowitch et Jean-Jérôme Bertolus.

Éric Zemmour "n'est que le chroniqueur de sa propre névrose"

"Éric Zemmour a bénéficié d'une visibilité incroyable alors qu'il n'est que le chroniqueur de sa propre névrose", a estimé Julien Bayou, le secrétaire national d'Europe Ecologie-Les Verts (EELV), ce dimanche 3 octobre, sur franceinfo. "Il pense que tout tourne autour de l'islam, il est raciste, il a été condamné pour cela, ce type est une fraude", a-t-il poursuivi.

"Il n'a aucune consistance sur l'ensemble des sujets qui font le quotidien des Français et des Françaises, le prix du logement, de l'énergie, les retraites, et encore moins sur les sujets d'avenir comme le dérèglement climatique et les inégalités", a indiqué Julien Bayou.

Selon lui, il y a eu "un basculement" de la droite "dite républicaine", qui "peut-être apeurée, peut-être en difficulté" se dit que "finalement il y a une porosité" avec les idées d'extrême droite. Le secrétaire national d'EELV appelle quant à lui à "refuser" et à "toujours considérer l'extrême droite comme un ennemi de la République et de la démocratie".

"Sandrine Rousseau a évidemment toute sa place dans la campagne"

"On a besoin de radicalité dans une écologie de gouvernement, car si c'est pour avoir des filets d'eau tiède comme on a dans le gouvernement actuel, ça ne sert à rien", estime Julien Bayou. Selon le secrétaire national d'EELV "il y a besoin d'agir dans les institutions et d'agir fort et vite, donc oui, Sandrine Rousseau a toute sa place dans la campagne".

"Yannick Jadot lui a proposé de présider le conseil politique, il s'agit de l'instance qui va superviser les orientations de la campagne", poursuit Julien Bayou, qui salue la force de conviction de Sandrine Rousseau "qui a su faire venir à la politique des gens qui se tenaient à l'écart des partis".

Retrouver l'intégralité du "8h30 franceinfo" du dimanche 3 octobre 2021 :

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.