Croissance, déréférencement de Wish, assurance des prêts immobiliers... Le "8h30 franceinfo" de Bruno Le Maire

écouter (26min)

Le ministre de l'Économie était l'invité du "8h30 franceinfo", mercredi 24 novembre 2021.

Article rédigé par
Radio France
Publié
Temps de lecture : 3 min.
Bruno Le Maire, ministre de l'Économie était l'invité du "8h30 franceinfo", mercredi 24 novembre 2021. (FRANCEINFO / RADIOFRANCE)

Bruno Le Maire, ministre de l'Économie, des Finances et de la Relance, était l'invité du "8h30 franceinfo", mercredi 24 novembre 2021. Cinquième vague du Covid-19, pouvoir d'achat, vidéo de Jean Castex sans masque, reprise de la fonderie automobile Sam, déréférencement de Wish, assurance-emprunteur, départ de Renaud Muselier des Républicains... Les sujets d'actualité sont nombreux pour Bruno Le Maire. Il répond aux questions de Marc Fauvelle et Salhia Brakhlia. 

5e vague du Covid-19 : pas "d'inquiétude particulière pour la croissance française"

La cinquième vague du Covid-19 "ne menace pas la reprise" de la croissance française, déclare Bruno Le Maire. "Je n'ai pas d'inquiétude particulière pour la croissance française", poursuit-il. "Elle est là, elle est solide et on a appris de vagues en vagues à mieux gérer les contraintes sanitaires", ajoute le ministre de l'Économie.

Pouvoir d'achat : le plafond du chèque-cadeau porté à 250 euros

"Le chèque-cadeau, c'est 171 euros normalement, nous allons porter son plafond à 250 euros", annonce Bruno Le Maire. "Cela concerne entre 7,5 et 8 millions de salariés", précise-t-il. "C'est une mesure pour le pouvoir d'achat des Français", déclare le ministre ajoutant qu'il s'agit d'un coup de pouce "exceptionnel" pour que les Français puissent passer des fêtes de fin d'année "un peu meilleures".

Castex sans masque : "Nous sommes tous faillibles"

"Nous sommes tous faillibles", déclare Bruno Le Maire, interrogé sur une vidéo du mardi 16 novembre tournée lors du Congrès des maires de France et dans laquelle on voit le Premier ministre, Jean Castex, sans masque et sans respect des gestes barrières une semaine avant d'être testé positif au Covid-19, lundi 22 novembre. "Nous sommes tous faillibles", répète le ministre de l'Économie, "disons-le avec humilité et essayons de nous améliorer".   

"Pas d'offre crédible pour la reprise de Sam"

"Il n'y a pas d'offre crédible pour la reprise de Sam, disons les choses de manière honnête et transparente", affirme Bruno Le Maire, alors que Renault a refusé mardi 23 novembre de soutenir le projet de reprise de son sous-traitant aveyronnais SAM, condamnant la petite fonderie automobile, située dans le bassin de Decazeville, à la liquidation. "On s'est battu comme pour chaque site industriel", assure Bruno Le Maire, précisant que "s'il y avait aujourd'hui une offre de reprise qui soit vraiment solide et prometteuse", le gouvernement "l'aurait imposée d'une manière ou d'une autre". "Cela n'est pas le cas", a déploré le ministre qui invite à attendre la décision du tribunal vendredi 26 novembre. 

Wish : après le déréférencement, l'interdiction envisagée

Si le site de e-commerce Wish ne respecte pas les règles de protection du consommateur, et de sécurité des produits, d'ici quelques semaines, "on ira jusqu'à son interdiction sur le territoire français", menace Bruno Le Maire, après avoir ordonné son déréférencement "aux principaux gestionnaires de moteurs de recherche et magasins d'applications mobiles".

Assurance-emprunteur : pour une réduction du "droit à l'oubli"

"C'est une question de justice fondamentale. Il n'y a pas plus injuste que la maladie", déclare Bruno le Maire qui s'est dit "favorable à l'ouverture d'un travail avec les banques assureurs, sur les discriminants d'accès à l'assurance-emprunteur". Les personnes atteintes et ayant été touchées par des maladies graves, telles que des cancers ont souvent des difficultés pour s'assurer contre le décès, la maladie ou l'invalidité, et donc in fine à obtenir un crédit immobilier, même plusieurs années après leur rémission. Le ministre souhaite "raccourcir le délai du droit à l'oubli" pour ces personnes. 

"Bienvenue" au désormais ex-LR Muselier

Bruno Le Maire souhaite la "bienvenue" à Renaud Muselier, le président de la région Paca, qui a annoncé sur LCI qu'il quittait Les Républicains, regrettant une "dérive politique" vers l'extrême droite de certains dont Éric Ciotti, candidat à l'investiture des LR en vue de la présidentielle. "Sa place est dans cette majorité, comme beaucoup de personnes qui sont encore aux Républicains, qu'ils soient maires, députés ou simples citoyens, et qui dans le fond partagent nos convictions", ajoute Bruno Le Maire.

Retrouvez l'intégralité du "8h30 franceinfo" du mercredi 24 novembre 2021 :

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.