Vidéo Nucléaire : Marine Le Pen veut construire "six EPR", "rouvrir Fessenheim" et démanteler les éoliennes

Publié Mis à jour
Article rédigé par
Radio France

Marine Le Pen, candidate du Rassemblement national, invitée des "Matins présidentiels" de franceinfo, souhaite également supprimer toutes les éoliennes de France.

"Je construis six EPR et je rouvre Fessenheim", a assuré lundi 15 novembre sur franceinfo Marine Le Pen, si elle était élue présidente de la République en 2022. La candidate du Rassemblement national a dénoncé "une erreur absolument majeure" d'Emmanuel Macron, celle d'avoir fermé la centrale nucléaire de Fessenheim, dans le Haut-Rhin. Elle rejette l'argument d'une centrale vieillissante donnant l'exemple des États-Unis où se trouve "une centrale nucléaire jumelle", précisant qu'"en 2009, sa durée de vie a été prolongée de 20 ans, c'est-à-dire 60 ans de durée de vie. Donc, on aurait parfaitement pu faire ça pour Fessenheim."

>> Priorité nationale, Eric Zemmour, nucléaire, retraites, déserts médicaux... Ce qu'il faut retenir du "matin présidentiel" de Marine Le Pen sur franceinfo

"Je demande solennellement ce matin au président de la République un moratoire sur le démantèlement de Fessenheim parce qu'en mars 2022, le démantèlement arrivera à un point de non-retour, c'est-à-dire à un point où on ne pourra plus jamais rouvrir Fessenheim", a-t-elle déclaré.

Halte aux éoliennes

Par ailleurs, l'objectif de Marine Le Pen est "qu'il n'y ait plus d'éoliennes" dans les paysages français. Si elle est élue présidente de la République, elle engagera le chantier du démantèlement des éoliennes déjà construites. Mais surtout, elle arrêtera "les chantiers qui sont actuellement en cours et notamment des éoliennes offshores, Saint-Brieuc et d'autres, puisque l'intégralité de nos façades maritimes seront polluées visuellement", a-t-elle pointé.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.