Vidéo Marine Le Pen : Éric Zemmour est "un concurrent" aux propositions "immatures" sur l'immigration

Publié Mis à jour
Article rédigé par
Radio France

Marine Le Pen, candidate du Rassemblement national, estime qu'Eric Zemmour fait preuve de "brutalité" dans ses déclarations sans apporter de "plus-value" par rapport à ses propres propositions sur l'immigration.

"Éric Zemmour est un concurrent. Sur les idées régaliennes, il dit la même chose que nous", a estimé la candidate du Rassemblement national (RN) Marine Le Pen, invitée des "Matins présidentiels", lundi 15 novembre sur franceinfo. Mais ses propositions "sont plus immatures que celles que nous présentons parce que nous les travaillons depuis très longtemps", a-t-elle souligné. Marine Le Pen met en avant le projet de loi "rédigé" qu'elle compte soumettre par référendum aux Français si elle est élue. Dans ce texte, assure-t-elle, "il y a l'intégralité des leviers pour régler le problème de l'immigration. Eric Zemmour est très loin de ce travail-là."

>> Priorité nationale, Eric Zemmour, nucléaire, retraites, déserts médicaux... Ce qu'il faut retenir du "matin présidentiel" de Marine Le Pen sur franceinfo

La candidat du Rassemblement national pointe le manque de "plus-value", selon elle, d'Éric Zemmour sur l'immigration : "Je n'ai pas entendu une seule proposition précise qui apporte quelque chose, qui soit une plus-value dans le débat sur la lutte contre l'immigration et le fondamentalisme islamiste." Éric Zemmour "n'est ni un adversaire ni un partenaire, c’est un concurrent, poursuit Marine Le Pen. Il finit par dire exactement ce que nous disons depuis de nombreuses années."

"Il n'est plus besoin de parler avec cette brutalité"

Plus que le fond, Marine Le Pen a critiqué la forme chez le polémiste. Éric Zemmour "vient dire des choses avec une forme de brutalité qui fait que, quand on parle fort et quand on parle brutal, on est parfois mieux entendu que quand on parle de manière raisonnable. Mais je trouve qu'il y a un problème de temps. La réalité, c'est qu'il n'est plus besoin de parler avec cette brutalité. Pourquoi ? Parce que 90% des Français sont d'accord sur le constat du problème migratoire", a-t-elle expliqué.

L’ancien directeur de campagne et conseiller de Donald Trump, Steve Bannon, a loué vendredi dans les colonnes du Parisien-Aujourd'hui en France la présence d’Éric Zemmour dans la campagne présidentielle qui pourrait devenir, selon lui, le Donald Trump français. Mais, d'après Marine Le Pen, sa situation "est fondamentalement différente de celle de Donald Trump. Pour une raison simple, c'est que Donald Trump était à la tête du gigantesque et puissant parti républicain. Il a gagné la primaire du parti républicain. Il n'est donc pas du tout dans la situation d’Éric Zemmour, qui se présente sans structure politique autour de lui."

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.