Cet article date de plus de huit ans.

Hauts-de-Seine : la gestion de Nicolas Sarkozy contrôlée

INFORMATION FRANCE INFO | La chambre régionale des comptes d'ïle-de-France, qui dépend de la Cour des comptes, s'intéresse de très près à la gestion du département des Hauts-de-Seine, pendant la période 2004-2007, quand un certain Nicolas Sarkozy en était le président. Le contrôle porte notamment sur le marché de la fibre optique.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
 (Maxppp)

L'actuel président du conseil général des Hauts-de-Seine se dit surpris : "J'avais déjà été contrôlé, la chambre régionale des comptes (CRC) d'Île-de-France m'a recontacté ", explique Patrick Devedjian. "On ne revient pas pour vous mais pour votre prédécesseur ", lui répond alors l'instance de contrôle. "En général on ne remonte pas si loin " précise la CRC, mais des investigations sont donc en cours sur la gestion du conseil général par Nicolas Sarkozy, de 2004 à 2007, parallèlement aux vérifications effectuées sur la gestion actuelle.

Deux fonctionnaires sont dans les murs, précise le conseil général. Ils épluchent les archives, informatique et papier. Plusieurs dossiers les intéressent, notamment le très haut débit. Le déploiement de la fibre optique donc, un juteux marché obtenu par Numéricable avec l'aide du conseil général, une subvention de 59 millions d'euros dans le cadre d'une délégation de service public. Un marché contesté mais validé à deux reprises, par le tribunal administratif de Versailles et la Cour de Justice européenne.

"On ne connait pas les motifs de contrôle, mais on est au courant " réagit l'entourage de Nicolas Sarkozy, qui assure ne pas être inquiet avant d'ajouter : "Michel gaudin travaille là-dessus ". Michel Gaudin, ex-patron de la police, actuel directeur de cabinet de l'ancien président.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Politique

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.