Guadeloupe : la vie de l’île rythmée par les blocages

Publié
Guadeloupe : la vie de l’île rythmée par les blocages
Article rédigé par
D.Schlienger, S.Guillemot - France 2
France Télévisions

En Martinique, les syndicats ont appelé à la levée des barrages, mais pour l’instant rien n’a bougé, et en Guadeloupe, le couvre-feu a été prolongé jusqu’à dimanche 28 novembre. Sur place, les blocages perturbent la vie des habitants.

Ce sont désormais les barrages et le bon vouloir des manifestants qui rythment le quotidien de la Guadeloupe. Certaines communes, certaines maisons sont presque coupées du monde. "Les poubelles ne passent pas, rien ne passe. Ça fait trois semaines (...) on attend", résume une femme, dont les deux sœurs n’osent plus sortir de chez elles.

"C’est dur"

“C’est bouché à droite, c’est bouché à gauche alors on reste tranquille”, confirme l’une d’elles. Sur leur terrasse, c’est le retour de l’école à la maison, comme au temps du confinement. Tous les établissements scolaires de l’île sont fermés depuis vendredi 19 novembre."On travaille à la maison, j’ai ma sœur à travailler et c’est dur", raconte un jeune Guadeloupéen. Son père, technicien biomédical, n’a pas réussi à aller travailler depuis plusieurs jours.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.