Pouvoir d'achat : "Nos concitoyens subissent aujourd'hui un véritable braquage fiscal", affirme Jordan Bardella

Publié
Pouvoir d'achat : "Nos concitoyens subissent aujourd'hui un véritable braquage fiscal", affirme Jordan Bardella
France 2
Article rédigé par
France Télévisions

Jordan Bardella, président du Rassemblement national, était l'invité des "4 Vérités" sur France 2, jeudi 4 novembre. 

Invité sur le plateau des "4 Vérités" sur France 2, jeudi 4 novembre, Jordan Bardella a affirmé qu'Éric Zemmour était un "concurrent", et non un allié potentiel. "Notre adversaire à nous, en tout cas l'adversaire de Marine Le Pen, c'est Emmanuel Macron, a poursuivi le président du Rassemblement national. Et il est vrai que de voir quelqu'un qui passe son temps à taper davantage sur Marine Le Pen, je pense à Éric Zemmour, que sur Emmanuel Macron, alors même qu'elle n'a aucune responsabilité dans la situation du pays, je trouve ça un peu paradoxal." 

"On rendra 200 euros de pouvoir d'achat aux Français"

Jordan Bardella a également jugé que le polémiste faisait preuve, "dans un certain nombre de propos, d'une brutalité qui n'est pas nécessaire". Avant d'assurer : "Je pense que Marine Le Pen est la mieux placée pour remporter l'élection présidentielle, parce qu'elle est celle qui a le programme le plus rassembleur, et surtout le plus rassurant."  

Jordan Bardella a par ailleurs estimé que "nos concitoyens subissent aujourd'hui un véritable braquage fiscal", notamment en raison de la hausse des prix de l'énergie. Il a ensuite détaillé plusieurs mesures du programme de la candidate du Rassemblement national pour lutter, dit-il, contre ce phénomène. "Si Marine Le Pen est élue présidente de la République, on rendra 200 euros de pouvoir d'achat par mois aux Français, a-t-il expliqué. On baissera notamment la TVA de 20% à 5,5%." Afin de rendre du pouvoir d'achat aux Français, le Rassemblement national envisage également de supprimer la redevance audiovisuelle "par la nationalisation du service public" ou encore de baisser les tarifs des péages "par la nationalisation des autoroutes".

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.