Anne Hidalgo : "Emmanuel Macron est en campagne, maintenant personne n'en doute"

Emmanuel Macron a "déroulé un programme", dans lequel "il décide tout seul dans son coin", a affirmé mercredi Anne Hidalgo candidate à l'élection présidentielle, sur France Bleu Lorraine Nord.   

Article rédigé par
avec France Bleu Lorraine Nord - franceinfo
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Anne Hidalgo candidate à la présidentielle 2022, en visite en Haute-Vienne ici en meeting à Rilhac Rancon, le 5 novembre 2021.  (THOMAS JOUHANNAUD / MAXPPP)

"Emmanuel Macron est-il en campagne ? Évidemment ! Je crois que maintenant personne n'en doute, je n'en doutais pas non plus", a réagi Anne Hidalgo mercredi 10 novembre sur France Bleu Lorraine Nord, au lendemain de l'allocution du président de la République. La candidate socialiste à la présidentielle de 2022 et maire de Paris dénonce un candidat-président "extrêmement dur avec les plus modestes et les plus fragiles".

"Ce qui le caractérise, c'est ce rapport aux Français qui est totalement tronqué dans lequel il y a toujours cette dimension de mépris", poursuit-elle, alors que le chef de l'État a notamment confirmé que le dernier volet de la réforme de l'assurance chômage s'appliquera bien et qu'il faudra avoir travaillé six mois sur une période de deux ans pour recevoir une allocation chômage, contre quatre mois auparavant.

"Il faut sortir du nucléaire"

Selon Anne Hidalgo, Emmanuel Macron a "déroulé un programme", dans lequel "il décide tout seul dans son coin", en référence notamment à son annonce de relancer un programme nucléaire. "C'est extrêmement inquiétant, un président qui décide comme cela dans une allocution télévisée sans débat, ni vote au parlement, qu'on va y aller allégrement sur la construction de nouvelles centrales nucléaires", déplore-t-elle, appelant Emmanuel Macron à "donner les emplacements de ces centrales au point où il en est".

La candidate socialiste à la présidentielle a par ailleurs tenu à rappeler que la question de l'enfouissement des déchets nucléaires "n'était pas encore réglée", se positionnant "contre la création de nouvelles centrales nucléaires" mais "pour un mixte énergétique". "Je pense qu'il faut sortir du nucléaire dès lors qu'on aura pu augmenter la part des renouvelables qui représentent les marchés de demain", a-t-elle précisé.

Généraliser la troisième dose "pour tout le monde"

Anne Hidalgo dit vouloir "généraliser le rappel vaccinal pour tout le monde" et non pas uniquement pour une tranche d'âge. "Là encore, on conditionne, on met une date pour les plus de 65 ans et on leur dit 'si vous ne le faites pas à cette date-là vous ne pourrez plus sortir, vous ne pourrez plus aller dans les lieux publics', mais quelle violence ! Quelle infantilisation de nos concitoyens !", a conclu la maire de Paris.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Anne Hidalgo

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.