Cet article date de plus de neuf ans.

Les cardinaux ne pourront pas tweeter pendant le conclave

Pourtant, neuf des 117 religieux qui éliront le nouveau pape gazouillent régulièrement.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Le cardinal espagnol Julian Herranz Casado salue un autre cardinal, le 13 février 2013, au Vatican, lors d'une messe présidée par le pape Benoît XVI. (GABRIEL BOUYS / AFP)

Pas de gazouillis pendant le conclave qui élira le successeur de Benoît XVI. Selon 20 Minutes.fr, c'est la consigne donnée dimanche 17 février par le Saint-Siège, qui tient à ce que le nom du nouveau souverain pontife soit communiqué par la traditionnelle fumée blanche, et non par un message de moins de 140 signes. En clair, les ecclésiastiques ne pourront plus accéder à Twitter à partir du moment où ils siégeront dans la chapelle Sixtine lors de cette réunion de cardinaux qui pourrait se tenir avant le 15 mars. Une mesure de précaution prise alors que peu de cardinaux électeurs sont férus du réseau social : sur 117, seuls 9 tweetent régulièrement.

Pourquoi cette décision ? Le Vatican n'a pas apprécié l'annonce de la renonciation de Benoît XVI avant l'annonce officielle. En effet, le cardinal américain Timothy Michael Dolan avait divulgué l'information, le matin du 11 février, sur son compte @CardinaDolan, suivi par près de 80 000 personnes.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Pape François

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.