Cet article date de plus de deux ans.

Taxe Gafa : "S'il devait y avoir des sanctions américaines, nous riposterions", assure Bruno Le Maire

Publié
Article rédigé par
Radio France

Le ministre de l'Économie réfute l'argument de taxe "discriminatoire" que reprochent les États-Unis à la France.

"Si les Américains décident de mettre des sanctions contre la taxation du digital, (...) alors nous riposterions", a assuré lundi 6 janvier le ministre de l'Économie Bruno Le Maire sur France inter. Les États-Unis menacent d'imposer des droits de douane massifs à certains produits d'importation, notamment le vin français, en guise de représailles à un impôt hexagonal sur les Gafa (Google, Amazon, Facebook, Apple, entre autres).

"S'il devait y avoir des sanctions - et c'est une possibilité que nous prenons très au sérieux - nous saisirions immédiatement l'Organisation mondiale du commerce", avertit le ministre. "Je verrai demain le commissaire européen au Commerce, Phil Hogan, et nous étudierons avec lui la possibilité de ripostes commerciales".

Cette guerre commerciale n'est dans l'intérêt de personne, donc j'appelle nos amis américains à revenir à la sagesse, à la raison et à travailler à un compromis à l'OCDE et à éviter cette montée aux extrêmes.

Bruno Le Maire

à France Inter

"J'aurais aujourd'hui au téléphone mon homologue américain, Steven Mnuchin, pour lui dire : 'sortons de cette logique de sanctions, on ne va pas rentrer dans une guerre commerciale entre la France, l'Europe, les États-Unis sur la question de la taxation du digital!'."

"Je ne l'appelle pas 'taxe Gafa', car elle touche tous les géants du numérique, et pas uniquement les géants américains", précise encore Bruno Le Maire. "Donc je conteste le caractère discriminatoire de cette taxe que nous reprochent les États-Unis".

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.