Climat : la décision obligeant la France à réduire ses émissions de gaz à effet de serre est "historique", estime l'ancien maire de Grande-Synthe

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 3 min.
Climat : la décision de justice obligeant la France à réduire ses émissions de gaz à effet de serre est "historique", estime l'ancien maire EELV de Grande-Synthe
Article rédigé par
France Télévisions

Invité jeudi du journal de la chaîne franceinfo, Damien Carême est revenu sur la décision du Conseil d'Etat, juridiction qu'il avait saisie en 2019 pour dénoncer "l'inaction climatique" du gouvernement.

La plus haute juridiction administrative française a donné raison à Damien Carême. Dans un avis rendu jeudi 1er juillet, le Conseil d'Etat a donné neuf mois à l'Etat pour prendre "toutes les mesures" afin d'atteindre l'objectif de baisse de 40% des émissions de gaz à effet de serre d'ici 2030. Cette décision "n'est pas symbolique, mais historique", a affirmé l'ancien maire de Grande-Synthe (Nord). Damien Carême dénonce depuis plusieurs années "l'inaction climatique" de l'Etat. Il avait saisi le Conseil d'Etat à ce propos en janvier 2019.

Le gouvernement va ainsi "devoir mettre en place les mesures pour atteindre les engagements que l'Etat lui-même a pris, au niveau français et européen, pour atteindre ces objectifs de lutte contre le changement climatique", a estimé celui qui est aujourd'hui député européen EELV. 

"Regardez ce qu'il se passe au Canada"

Ce délai de neuf mois sera-t-il tenable ? Pour Damien Carême, c'est le "problème" de l'Etat. "C'est parce que, justement, l'Etat n'en faisait pas assez depuis des années qu'on a demandé à la justice. Comme l'Assemblée nationale ou la Convention citoyenne pour le climat ne sont pas entendus, peut-être que là, l'Etat va devoir entendre la justice", a continué l'ancien membre du Parti socialiste. 

Selon l'eurodéputé, "il faut mettre en place quelque chose de global, de systémique, dans tous les champs du quotidien". "Regardez ce qu'il se passe au Canada (...) on nous annonce des épisodes de plus de 50 degrés en France. Il y a urgence à agir sur l'ensemble du territoire", ajoute-t-il.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.