Cet article date de plus de cinq ans.

L'Argentine déclare (enfin) son amour à Messi

Adulé en Espagne, Lionel Messi fait l'objet de critiques acerbes dans son pays natal, l'Argentine. Notamment parce qu'il ne lui a jamais rapporté la Copa America. Sa décision de prendre sa retraite internationale, à la suite d'une énième défaite à l'édition 2016 de la coupe de la Confédération sud-américaine de football, marque un tournant. Les Argentins lui clament désormais leur amour.
Article rédigé par
France Télévisions Rédaction Afrique
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 4 min.

C’est un pays entier, en premier lieu son président, qui demande au footballeur Lionel Messi de revenir sur sa décision de mettre fin à sa carrière internationale. Ses compatriotes, qui lui reprochent souvent d'être meilleur à l'étranger, multiplie les preuves d'amour à son égard depuis l'annonce de son départ de l'Albiceleste, l'équipe nationale de l'Argentine.




Des dizaines de fans l'attendaient à l'aéroport de Buenos Aires lundi 27 juin 2016, au lendemain de la finale de la Copa America remportée par le Chili.
Un mot-dièse incarne ce nouvel élan d'affection: #NoTeVayasLio. Il a été même utilisé par le chef de l'Etat argentin Mauricio Macri qui a appelé le numéro 10 argentin pour tenter de lui faire changer d'avis.

Selon l'AFP, citant le porte-parole du gouvernement, «il lui a dit qu'il ressentait de la fierté devant les performances de l'équipe et lui a demandé de ne pas écouter les critiques». 

 
Je t'aime, moi non plus
Le célébrissime Diego Maradona, qui n'est habituellement pas tendre avec le footballeur, s'est aussi manifesté. «Messi doit rester en sélection, il faut qu'il reste ! (...) Il doit aller en Russie (où se tiendra la prochaine Coupe du Monde en 2018) pour être champion du monde», a-t-il plaidé, rapporte l'AFP. C'est le même Maradona qui avait lancé aux joueurs de l'Albiceleste: «Si nous perdons (la Copa America), qu'ils ne rentrent pas!».

Mais celui que l'on surnomme «Le gamin en or» en Argentine aurait surtout confié à Pelé, l'icône brésilienne du football, à propos de Messi: «C’est une personne sympathique. Mais il n’a pas de personnalité. Il n’a pas le caractère pour devenir un leader», selon une information reprise début juin 2016 par le site Le10sport.com. Des propos que Maradona a maintenus. «Je continue à penser ce que j’ai dit à Pelé. Mais je ne veux pas que cela ressemble à une critique».  

Messi annonce sa retraite internationale. pic.twitter.com/WxOmIGi9W7


Selon son amie d'enfance Cintia Arellano, contactée par l'AFP, «il s'est lassé qu'on le traite si mal». Car la décision de Lionel Messi est liée aux quatre finales perdues par l’Argentine (Copa America 2007, Coupe du Monde 2014, Copa America 2015 et 2016), alors qu'il jouait en équipe nationale.

Cette troisième défaite consécutive est encore plus amère pour le footballeur. «Par-dessus le marché, j'ai raté un penalty (lors de la séance de tirs au but)», a déclaré Lionel Messi au média argentin TyC Sports alors qu'il annonçait la fin de sa carrière internationale, rapporte Associated Press. «Je pense que c'est mieux pour tout le monde. Je pense qu'il y a beaucoup de gens qui le souhaitent, qui ne sont apparemment pas satisfaits du fait que nous allions en finale et que nous ne la gagnions pas». 

«Quatre finales, a ajouté le footballeur argentin, ce n'est décidément pas pour moi. J'ai essayé. C'est ce que je désirais le plus au monde mais je n'y arrive pas. Donc c'est fini.» Sa détresse et sa tristesse ont fait la une des principaux journaux argentins. 



 

«Ne pars pas»
La joie? Elle semble n'être de circonstance que quand Messl ne défend pas les couleurs de l'Argentine qu'il a quitté à 13 ans pour l'Espagne où il a fait carrière. Au grand dam de ses compatriotes qui ne lui ont toujours pas pardonné. Quintuple Ballon d'or, il a remporté quatre Ligues des champions, huit titres de champion d'Espagne, quatre éditions de la Coupe du Roi, trois Supercoupes d'Europe avec le FC Barcelone. 

S'il n'est pas très tendre avec lui-mêmeLionel Messi a pourtant mouillé le maillot pour son pays à qui il ne manque pas de déclarer son attachement . «L'Argentine, c'est mon pays, on me demande pourquoi je n'ai pas perdu mon accent, mais c'est parce que je ne voulais perdre aucun signe d'identification à ma patrie», affirmait le footballeur en 2014, indique l'AFP. Des paroles qui s'accompagnent d'actes. Avec 55 buts, Messi est devenu le meilleur buteur de l'histoire de l'Albiceleste pendant la Copa America 2016. 



L'Argentine espère encore le garder celui qui a été sélectionnné pour la première fois, à 18 ans, en août 2005, et arboré le maillot argentin 112 fois depuis. «Ne pars pas (No te vayas)», a titré le journal sportif argentin Olé, rapporte l'AFP. Une supplique désormais reprise par beaucoup d'Argentins, anonymes et personnalités, de fans de Messi et des afficionados du ballon rond à travers le monde. Une pétition a été également lancée sur Change.org. La version argentine de la plateforme de musique Spotify a aussi décliné l'appel en chansons. Les mélodies et les paroles sont censées résumer tout le bien que les Argentins pensent de leur Messi. Il était temps !








 
 






 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Amériques

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.