Cet article date de plus de huit ans.

Vidéo Hollande met en garde les Français après l'enlèvement d'un prêtre français au Cameroun

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 1 min.
FRANCE TELEVISIONS
Article rédigé par
France Télévisions

"Tout doit être fait et sera fait pour qu'il puisse être libéré dans les meilleurs délais",a déclaré le président de la République, lors d'une conférence de presse à Monaco, jeudi.

 

François Hollande a appelé les ressortissants français à "ne rien faire qui puisse mettre en danger leur vie" après l'enlèvement du père Georges Vandenbeusch, un prêtre français dans le nord du Cameroun. "Nous mettons tout en œuvre pour que ce prêtre puisse être retrouvé et que nous puissions lui rendre la liberté. Il faisait l'exercice de son culte dans un lieu qu'il savait dangereux, il avait été prévenu du risque", a déclaré le président de la République, lors d'une conférence de presse à Monaco, jeudi 14 novembre.

Le prêtre, selon plusieurs sources, a été emmené au Nigeria voisin, selon un scénario similaire à celui du rapt de la famille Moulin-Fournier, dont les sept membres avaient été libérés fin avril. Leur rapt avait été revendiqué par le groupe islamiste armé Boko Haram. "Il n'empêche, tout doit être fait et sera fait pour qu'il puisse être libéré dans les meilleurs délais", a ajouté le chef de l'Etat

François Hollande a mis en garde les Français sur la dangerosité de la région du nord-Cameroun rappelant que c'est là-même qu'avait été capturée la famille française : "Je veux également demander à tous mes compatriotes qui vivent ou se déplacent dans ce que je qualifie de région maintenant considérée comme à risque élevé de ne rien faire qui puisse mettre en danger leur vie ou les exposer à des enlèvements", a ajouté François Hollande.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.