Tempête Alex : les rescapés des crues dévastatrices sont toujours traumatisés

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 3 min.
Tempête Alex : les rescapés des crues dévastatrices sont toujours traumatisés
FRANCE 2
Article rédigé par
A. Richier, M. Bernouin, P. Feretti, Images drone : Riviera Drone Concept, J. Dulieu - France 2
France Télévisions

Le 2 octobre 2020, de vastes crues provoquées par la tempête Alex ont dévasté les vallées de la Vésubie et de la Roya, dans les Alpes-Maritimes.

Saint-Martin-Vésubie (Alpes-Maritimes), la petite Suisse niçoise, est toujours cernée par deux immenses cicatrices, celles laissées par la Vésubie et le Boréon, en furie, le 2 octobre 2020. Cette crue éclair et inédite a emporté sur son passage des ponts, des bâtiments, et rendu inhabitables 226 maisons, rien que dans cette vallée. De son petit chalet de bois qu'elle avait hérité de ses parents, il ne reste à Dorothy Calvert qu'un trou béant.

"J'ai des souvenirs, mais je n'ai plus rien"

"L'eau est montée à plus de quatre mètres de haut (...), tout a été raviné, tout est tombé", se rappelle-t-elle. Elle avait dû quitter sa maison pour sauver sa peau. "J'ai entendu comme un coup de massue dans les fondations du chalet", se souvient Dorothy Calvert. Du chaos de l'automne dernier, elle n'a retrouvé dans la rivière qu'une montre. "J'ai des souvenirs, mais je n'ai plus rien, sauf ça", confie-t-elle. Dorothy Calvert a depuis été relogée gratuitement dans un deux-pièces à la Bollène-Vésubie par les collectivités locales.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.