Trois jeunes alpinistes français portés disparus au Népal, probablement emportés par une avalanche

Originaires de Chambéry et Briançon, les deux alpinistes de 27 ans étaient accompagnés par leur coach, un Niçois de 34 ans. Le groupe n'a pas donné de nouvelles depuis mardi.

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Le mont Ama Dablam, vu depuis l'Everest, dans la région de Solukhumbu, le 26 avril 2021. (PRAKASH MATHEMA / AFP)

Trois jeunes alpinistes français sont portés disparus, probablement emportés cette semaine par une avalanche au Népal, a appris franceinfo dimanche 31 octobre auprès de Stéphane Benoist, responsable du Gean, le Groupe excellence alpinisme national, présent au Népal.

Deux hommes de 27 ans, originaires de Chambéry et Briançon, accompagnés par leur coach, un Niçois de 34 ans, effectuaient une expédition au Népal, près l'Ama Dablam dans la région de Khumbu, non loin de l’Everest. Elle devait clore un parcours d'apprentissage. Ils sont officiellement "portés disparus". Les équipes de secours sur place ont peu d'espoir de les retrouver vivants.

Le groupe n'a plus donné de nouvelles depuis mardi

Les trois hommes étaient partis dimanche dernier à l'assaut de la face ouest d'un sommet de 6 070 mètres, jamais atteint, dans des conditions météorologiques excellentes. Mais le groupe n'a plus donné de nouvelles depuis mardi soir. Un hélicoptère a effectué un survol de la zone ce dimanche matin."On a des traces de matériel qui ont été repérées au pied de la paroi", indique Stéphane Benoist. Le scénario le plus probable, c'est qu'ils aient dévissé le long de la paroi. Une avalanche a eu lieu mercredi.

Des recherches vont débuter ce lundi avec cinq guides de montagne très expérimentés. Stéphane Benoist qui se trouve au village de Tengboche, d’où sont partis les alpinistes, se dit "dévasté". "C'était de grands experts de la gestion des risques. On ne comprend pas bien quel piège ils n'ont pas su déceler ou qui était indécelable. Est-ce qu'ils ont fait une erreur ?", s’interroge-t-il.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Avalanche

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.