Tempête Aurore : retour sur les dégâts liés aux intempéries

Publié Mis à jour
Intempéries : retour sur les dégâts de la tempête Aurore
Article rédigé par
J.Debraux, A.Lay, J.Jonas, France 3 Régions, N.Karczinski - France 3
France Télévisions

Des vents allant jusqu'à 175 kilomètres km/h ont été enregistrés à Fécamp (Seine-Maritime). Le reste de la moitié nord du pays n'a pas été épargnée non plus par la tempête Aurore.

Le Finistère a été la première victime de la tempête Aurore. À la fin de la journée du mercredi 20 octobre, les rafales de presque 140 km/h ont déchaîné la mer, avec des vagues de plusieurs mètres de hauteur. Des déchaînements ont engendré plusieurs inondations en un temps record. "D'habitude, on a le temps de mettre des barrières. Là, en trois minutes, l'eau est rentrée, il n'y a eu aucune alerte", témoigne un commerçant, qui a vu sa boutique inondée.

Aucun blessé pour l'instant

Le Morbihan a vu des rafales de 100 km/h déraciner les arbres et démonter des toitures entières. "Le voisin d'en face pensait que c'était un avion qui s'écrasait", témoigne un habitant. Pour l'instant, la violence de la tempête Aurore semble avoir épargné les vies humaines : plusieurs troncs d'arbres sont tombés sur des voitures inoccupées, et plusieurs toitures se sont écroulées sur des lits vides. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.