Recyclage : des matières précieuses à l'intérieur d'anciens téléphones

Publié
Durée de la vidéo : 5 min.
Article rédigé par
F. Nicotra, J. Boulesteix, P. Ngankam, C. Auchère - France 3
France Télévisions

Les téléphones portables contiennent de nombreuses pièces conçues avec des métaux de haute valeur.

À l'Université de Nancy (Lorraine), des chercheurs s'attaquent aux anciens téléphones portables afin d'en extraire la carte électronique, principalement composée de métaux précieux : cuivre, étain, or, palladium .... Une longue liste de métaux précieux qui valent cher. Éric Meux, chercheur à l'institut Jean Lamour (CNRS/UL), souhaite démontrer que les Français disposent de nombreuses ressources "perdues", avec les anciens téléphones oubliés.

Des métaux précieux sous forme de poudre

Pour récupérer d'anciens téléphones, l'Université de Nancy a mis en place des points de collecte, qui connaissent un succès certain : près de 80 téléphones ont été déposés dans une urne, en l'espace d'une semaine. Après de nombreux processus scientifiques, les chercheurs récupèrent des particules de métaux précieux sous forme de poudre. "On voit du cuivre qui est libéré, et c'est ce qui va nous servir à faire le préconcentré qui va partir en hydrométallurgie", explique Frédéric Diot, responsable technique de l'usine pilote Steval GéoRessources. Certains métaux récupérés seront réutilisés dans d'autres domaines.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.