Cet article date de plus de neuf ans.

Le mojito, cocktail préféré des Français

C'est ce que révèle une étude menée auprès de 2 500 établissements français.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Rhum, citron vert, menthe et sucre sont les ingrédients de base du cocktail mojito. (DESMOND BOYLAN / REUTERS)

C'est le chouchou des soirées. Le mojito, boisson à base de rhum et de menthe, est le cocktail le plus demandé dans les bars et les restaurants français, selon une étude de la société Nielsen, publiée lundi 18 février. Près d'un tiers (28%) des consommateurs de cocktails boivent du mojito, un score désormais équivalent à celui du classique kir, indique l'étude CGA-Nielsen réalisée auprès de plus de 2 500 établissements et 1 000 Français âgés de 18 à 60 ans.

"Le mojito est tellement populaire qu'il devient presque une catégorie de boissons à part entière", commente Benjamin Kuentz, responsable France de CGA-Nielsen cité dans le communiqué. Outre l'engouement pour le mojito, l'étude note la démocratisation et la pérennisation de la consommation de cocktails en général : 3 Français sur 4 en consomment, et notamment les jeunes. Le cocktail est "sorti des hôtels 4-5 étoiles auxquels on avait l'habitude de l'associer un peu trop systématiquement", estime l'étude.

Mais les consommateurs peuvent être freinés par le coût de la boisson : 8,40 euros en moyenne pour un cocktail avec alcool et 6,20 euros pour un cocktail sans alcool. Les prix sont toutefois très variables, s'établissant entre 4 et 30 euros selon le type d'établissement, indique Nielsen, qui constate une montée en gamme de la qualité des cocktails réalisés. "Avec une telle dynamique, le cocktail a de beaux jours devant lui et devrait continuer à augmenter sa diffusion, mais aussi voir apparaître de nouvelles tendances : nouveaux formats, nouveaux établissements, qualité et constance de réalisation, cocktail sans alcool réinventés".

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers France

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.