Solidarité : des jeunes en difficulté rénovent un bateau

Publié Mis à jour
Solidarité : des jeunes en difficulté rénovent un bateau
France 2
Article rédigé par
C.Wormser, G.Sabin, T.Paulin - France 2
France Télévisions

Le "Bel Espoir" est un trois-mâts emblématique qui appartenait au Père Michel Jaouen, décédé en 2016. Inactif depuis plusieurs années, il est rénové par un groupe passionné de jeunes en difficulté, très investis pour donner une seconde vie à ce bateau. 

Le Bel Espoir est là, abandonné au fond de l'Aber Vrac'h, dans le Finistère. À l'arrêt depuis plusieurs années, il est de nouveau habité par plusieurs stagiaires venus le rénover pendant toute l'année. L'isolation thermique semble leur donner du fil à retordre, mais rien qui n'entrave leur bonne volonté. Si ces jeunes n'ont aucune qualification dans le domaine, ils bénéficient tout de même de l'aide de plusieurs formateurs. Loin de leur donner toutes les réponses, ils les encouragent à apprendre sur le tas : "Quand on nous donne de la responsabilité, c'est top. C'est aussi comme ça qu'on apprend (...) si tu fais des erreurs, c'est les tiennes et c'est toi qui dois les rattraper", témoigne un stagiaire. 

Un bateau crée il y a cinquante ans pour réinsérer des jeunes en difficulté

Le trois-mâts avait été acheté en 1968 par le père Michel Jaouen, afin de venir en aide à de jeunes personnes marginalisées, et les accompagner dans une réinsertion sociale. Plus de cinquante ans plus tard, la mission continue à perdurer et réunit plusieurs personnes en difficulté autour de sa rénovation : "Pendant trois ans j'ai eu des petits jobs, j'ai zoné (...) Là au final, m'investir dans l'association pour moi c'est déjà un pas", se réjouit un des jeunes participants au chantier. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.