A Valenton, dans le Val-de-Marne, un collège baptisé Samuel Paty : "Cela nous porte plus que cela ne nous pose problème"

Ce collège ouvert à la rentrée accueille déjà 385 élèves de la sixième à la quatrième; Il est inauguré vendredi.

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
L'entrée principale du collège Samuel Paty de Valenton (Val-de-Marne). (NOEMIE BONNIN / RADIO FRANCE)

C'est l'heure des dernières finitions pour ce collège flambant neuf à Valenton (Val-de-Marne), qui accueille 385 élèves dans un quartier populaire à quelques kilomètres de l'aéroport d'Orly. Vendredi 19 novembre, il va être inauguré pour devienir le premier collège portant le nom de Samuel Paty. Jusqu'alors, seule une école maternelle des Alpes-Maritimes portait le nom de ce professeur assassiné en octobre 2020 par un terroriste. Sorti de terre en septembre, le collège a accueilli ses premiers élèves. Mais le baptême officiel a lieu seulement ce vendredi, le temps que les travaux soient terminés.

Le collège Samuel-Paty compte 16 classes, uniquement de la sixième à la quatrième cette année puisque les élèves de troisième ne feront leur entrée qu'à partir de septembre 2022. Pour Salima Chalqi, la principale, la symbolique est forte. "Le nom de notre établissement crée le besoin de donner du sens à toutes ces valeurs, affirme-t-elle. Je sais qu'elles sont travaillées aussi dans les autres établissements, mais nous allons nous en emparer au quotidien."

Salima Chalqi, la principale du collège Samuel-Paty à Valenton (Val-de-Marne). (NOEMIE BONNIN / RADIO FRANCE)

Pas de réactions négatives des parents d'élèves

Dans d'autres villes, d'autres projets de nommer des établissements scolaires Samuel Paty ont pu alarmer les parents d'élèves, inquiets que leurs enfants deviennent des cibles. Mais ce n'est pas le cas ici, assure la principale : "Nous nous questionnions sur les possibles réactions. Finalement, nous n'en avons eu aucune."

Le sentiment est le même du côté des enseignants, comme chez Clément Alami, professeur d'histoire-géographie. Il a d'abord été surpris de ce nom, mais aujourd'hui, il se dit enthousiaste et encore plus investi qu'ailleurs. "Forcément, on repense à ce qu'on fait à la lumière du nom de notre établissement, plus que s'il s'appelait Victor-Hugo ou Jules-Ferry, confie-t-il. Cela nous porte plus que cela ne nous pose problème." Le choix a été réalisé par le conseil départemental du Val-de-Marne d'après une proposition du président PCF du département, Christian Favier.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Hommage à Samuel Paty

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.