Projets d'attentats d'un groupuscule d'ultradroite : Rémy Daillet placé en garde à vue

Publié
Projets d'attentats d'un groupuscule d'ultradroite : Rémy Daillet placé en garde à vue
France 2
Article rédigé par
N. Odisharia - France 2
France Télévisions

Rémy Daillet, l'une des figures des milieux complotistes, a été placé en garde à vue mardi 19 octobre. L'homme de 54 ans est soupçonné d'être le cerveau d'un groupe projetant des actions violentes.

Rémy Daillet a été entendu par la Direction générale de la sécurité intérieure (DGSI). L'homme de 54 ans et sa secrétaire, Ginette M., 67 ans, ont été placés en garde à vue mardi 19 octobre. Cette fois, il est soupçonné d'être le cerveau d'un groupe d'extrême droite, dont plusieurs suspects font partie du groupuscule Honneur et nation, qui était accusé de projeter des attentats et un coup d'État pour renverser le gouvernement français.

Douze mises en examen dans l'entourage du complotiste

Rémy Daillet et son avocat contestent son implication. "Le groupuscule Honneur et nation n'a aucun rapport avec La Nouvelle France, le mouvement politique de Rémy Daillet qui appelait au renversement pacifique et populaire du gouvernement français et non à des attentats ou des actes de terrorisme néonazis", a assuré Me Basson-Larbi. Entre mai et octobre, douze personnes de l'entourage du complotiste ont été mis en examen. Elles sont soupçonnées d'avoir préparé des actions violentes contre une loge maçonnique, le ministère de la Santé, mais aussi contre des antennes 5G ou des centres de vaccination.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.