Cet article date de plus de neuf ans.

A Paris, les transporteurs sur réservation se regroupent contre la grogne des taxis

Visés par la grève des taxis du 10 janvier dernier, des transporteurs sur réservation de la région parisienne ont fondé ce mardi une fédération pour promouvoir le développement de leur activité. Ils entendent faire taire l'idée qu'ils représentent une concurrence déloyale pour l'activité des taxis.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Franceinfo (Franceinfo)

A elles trois, ils représentent
250 des 1.300 véhicules de VTC, les "voitures de tourisme avec
chauffeur", disponibles sur Paris. Trois entreprises de transport sur
réservation, SnapCar, Chauffeur-privé et LeCab, ont annoncé ce mardi la création
de la FFTPR, la Fédération française du transport de personnes sur réservation.
L'objectif de cette fédération : "promouvoir le développement des
entreprises de véhicules précommandés
".

Objectif : réduire le
trafic urbain

Ces entreprises de VTC
démentent représenter une concurrence déloyale face aux taxis. Pour elles, il
s'agit d'offrir une offre non pas concurrentielle mais complémentaire aux
moyens de transport déjà existants. "Le principe est d'offrir le plus
de services de transport possibles pour que les usagers n'aient presque plus
besoin de leur véhicule personnel afin de réduire la densité du trafic urbain
",
explique la porte-parole de LeCab, Marion Giraud.

Le 10 janvier dernier, les
chauffeurs de taxi avaient mené une grève et une opération escargot à l'échelle
nationale
. Ils protestaient non seulement contre une nouvelle loi concernant le
transport de malades, mais aussi contre une "concurrence déloyale" de
ces VTC. Selon les taxis, les VTC "ne respectent aucune règle "
et se permettent notamment de prendre en charge des clients qui n'ont pas
réservé. C'est faux, selon la FFTPR, qui assure que le transport avec chauffeur
"est règlementé et encadré ". A Paris, il y a 1.300 VTC pour
quelque 17.000 taxis.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Transports

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.