Entreprise : en pleine crise sanitaire, deux jeunes ingénieures montent leur start-up

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min.
Entreprise : en pleine crise sanitaire, deux jeunes ingénieures montent leur start-up
FRANCE 2
Article rédigé par
M. Damoy, C. de La Guérivière, M. Benito, S. Testor, A. Boulet - France 2
France Télévisions

À seulement 24 ans, Mona Boujtita a créé son entreprise malgré la crise pour donner une deuxième vie à nos vêtements. Elle a réussi son pari en moins d'un an, va commencer à recruter et compte même s'installer aux Galeries Lafayette.

Mona Boujtita, 24 ans, a osé monter son entreprise malgré la crise. Chez Resap, rien ne se perd. "On va reconstruire une nouvelle pièce de A à Z en utilisant trois jeans différents défectueux à la base", explique Mona, cofondatrice de Resap. Conçue à partir d'un kilo de jean acheté pour 10 euros, la pièce se vend 75 euros. L'idée est née en plein confinement. "C'est nous qui avons injecté nos économies, on a un peu demandé à nos familles de nous aider au début. Et aujourd'hui, on va commencer à chercher vraiment des financements", raconte Daphné Grembenguia, cofondatrice.

Une hausse des créations d'entreprises

Les débuts sont prometteurs, la marque a même déjà une cliente fidèle. Une grande enseigne leur a proposé un partenariat, ce qui leur permet d'embaucher leur premier salarié. "C'est toujours impressionnant pour nous qui débutons dans l'entreprenariat", confie l'une des cofondatrices. Hatem Sedkaoui, leur mentor, accompagne quatre start-up comme la leur depuis la crise. La création d'entreprises connaît une hausse de 13% en France par rapport à l'année dernière.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Création d'entreprise

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.