Cet article date de plus de trois ans.

Affaire Benalla : les violences d'un collaborateur plongent l'Élysée dans la tourmente

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 3 min.
Affaire Alexandre Benalla : les violences d'un collaborateur plongent l'Élysée dans la tourmente
FRANCE 2
Article rédigé par
France Télévisions

Une vidéo filmée en marge de la manifestation du 1er-Mai met en cause Alexandre Benalla, qui n'est autre qu'un collaborateur d'Emmanuel Macron. Retour sur l'affaire.

Sur une vidéo filmée à l'occasion des manifestations du 1er-Mai, un collaborateur d'Emmanuel Macron, prénommé Alexandre Benalla, frappe un jeune homme à terre. Celui qui ne fait pas partie des forces de l'ordre arbore un casque et semble s'être mêlé à elles. Un militant France insoumise filme la scène. Après avoir été frappé, le jeune homme reste prostré de longues minutes sans être interrogé par les policiers.

15 jours de mise à pied en mai

Alexandre Benalla était théoriquement en observation ce jour-là. Pourtant, il a été aperçu à plusieurs reprises dans la manifestation avec un talkie-walkie et un brassard de police. Le Monde a révélé l'affaire hier soir, mercredi 18 juillet 2018. Ce jeudi matin, le porte-parole de l'Élysée a expliqué qu'Alexandre Benalla a été mis à pied 15 jours en mai, à la demande d'Emmanuel Macron. Le parquet de Paris a, lui, ouvert une enquête notamment pour violences par personne chargée d'une mission de service public.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.