Impatients avant l'Euro de foot ? Lisez des mangas !

À quelques jours du coup d'envoi de l'Euro 2021, passage en revue des mangas qui se lisent balle au pied, des classiques du genre aux nouveautés en passant par les plus originaux.

Article rédigé par
Laetitia de Germon - franceinfo
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 6 min.
De nombreux mangas se déroulent dans l'univers du football. (ILLUSTRATION)

L'Euro de foot débute le 11 juin et quelques jours avant sont sortis deux manga sur ce sport qui soulève les foules. Au-delà des nouveautés, il y a les titres cultes, des loufoques et des plus sages. 

L'incontournable, le titre culte : Captain Tsubasa

Aussi connu sous le nom d'Olive et Tom, c'est la référence du manga de foot. Phénomène mondial vendu à 82 millions d'exemplaires, il est d'abord arrivé en France en version animée dans les années 1980. Le manga est paru un peu plus tard. Captain Tsubasa raconte l'histoire de Tsubasa Ozora, 11 ans, dont le rêve est de remporter la Coupe du monde de foot avec l'équipe du Japon. Après avoir emménagé avec sa famille dans la ville de Nankatsu, il va très vite se faire de nouveaux amis et des rivaux autour d’une passion commune : le football. Tous vont s’entraîner d’arrache-pied pour réaliser leur rêve. Le manga et le dessin animé ont influencé de nombreux joueurs. Au Japon, on dit que les footballeurs japonais n'existeraient sans doute pas s'il n'y avait pas eu Captain Tsubasa. Les joueurs de la sélection nationale qui a remporté les championnats d’Asie 1992, 1996 et 2004, ont tous grandi avec Captain Tsubasa. La ligue nationale de football, créée en 1992, la J-League, rend régulièrement hommage à ce manga.

Captain Tsubasa, de Yōichi Takahashi, chez Glénat.

Les futures références : Ao Ashi et Blue Lock

Des planches de Ao Ashi et de Blue Lock (KOBAYASHI YUGO / SHOGAKUKAN / MANGETSU ; NOMURA YUSUKE / KODANSHA / PIKA)

Ao Ashi s’est imposé récemment comme une des références du manga de foot. Récompensé en 2019 lors des Manga Awards, un des prix les plus prestigieux au Japon, le titre a déjà séduit sept millions de lecteurs au Japon. Ce manga relate l'histoire d'un jeune surdoué du ballon rond, Ashito Aoi, au caractère trop impulsif. Repéré par le directeur des U18 du Tokyo Esperion FC (grand club de foot) il décide d'aller à Tokyo pour tenter sa chance dans la J-League Junior (championnat du Japon de football). Sans le sou ni véritable connaissance des rouages de la formation professionnelle, Ashito se lance corps et âme dans un grand voyage, qui l’amènera peut-être un jour jusqu’aux sommets du football japonais. L'écriture subtile, voire incisive et le trait dynamique donnent au lecteur l’envie de se dépasser. L'auteur, Yugo Kobayashi, veut que son manga puisse être lu par les enfants comme par leurs parents. Il souhaite aussi donner du courage. Une série animée de ce manga est prévue pour 2022.

Ao Ashi, de Yugo Kobayashi et Naohiko Ueno, chez Mangetsu.

Blue Lock est une sorte de Battle Royale footballistique où les règles et les codes du foot sont détournés. Ici pas d'esprit d'équipe. Les gardiens, défenseurs ou milieux ne sont que des faire-valoir, seuls les buteurs sont importants et utiles. L'histoire se déroule après une nouvelle défaite du Japon à la Coupe du monde 2018. Cet échec incite l’Union japonaise de football à fonder le "Blue Lock", un centre de formation révolutionnaire rassemblant les 300 meilleurs attaquants lycéens du pays. L’objectif du coach est de détecter l’unique attaquant qui écrasera tous ses rivaux par son talent et son hyper-individualisme. Pour Yoichi Isagi, joueur bouillonnant encore inconnu, il n’y a pas d’alternative. S’il veut réussir, il devra abandonner le jeu collectif et se transcender pour devenir l’attaquant ultime. Les défis sont originaux et, l'air de rien, vont aider les joueurs à se développer et à faire évoluer leur talent.

Blue Lock, de Muneyuki Kaneshiro et Yûsuke Nomura chez Pika.

Le foot au féminin : Sayonara football

Les femmes ont réussi à trouver leur place sur les terrains de foot. Sayonara football met en avant la volonté implacable et la technicité dont les joueuses font preuve pendant les matchs. À 14 ans, Nozomi Honda a le foot dans la peau et ne rêve que d’une chose, intégrer la sélection officielle de son collège. Le seul problème, c’est qu’elle fait partie d’une équipe… masculine ! Malgré ses exploits à l’entraînement, son coach ne veut rien entendre. Pour lui, la différence de force physique est une barrière insurmontable en match réel. La jeune fille est bien décidée à lui prouver le contraire. Dans Sayonara football, l'auteur mélange les genres : sport, romance, humour, dépassement de soi. Le manga met en avant l'esprit collectif du foot. C'est en regardant un documentaire sur le football féminin japonais que le mangaka a eu l'idée du scénario. La force de caractère des joueuses lui a donné envie de les soutenir à sa façon, en leur dédiant ce manga en deux tomes.

Sayonara Football, de Naoshi Arakawa, chez Ki-oon éditions.

Une planche de Sayonara Football (NAOSHI ARAKAWA / KODANSHA / KI-OON)

Les loufoques : Heaven Eleven et Head Trick

Heaven Eleven est un condensé d'excentricité, d'excès et d'humour absurde, à tel point qu'on ne sait pas vraiment si on peut encore parler de football. Ici, les tirs sont surpuissants et les personnages géniaux ou minables et totalement déjantés. Saigô et Okubo, deux lycéens passionnés de football, décident de créer un club pour pouvoir pratiquer leur sport favori. Mais les deux adolescents vivent sur l’île d’Hozuki où le football est interdit depuis qu’il a provoqué une terrible tragédie. Un professeur est prêt à les aider s'ils arrivent à rassembler onze joueurs. Le recrutement peut commencer, mais réussiront-il à former une équipe parfaite, un "heaven eleven" ? Pas sûr, surtout avec un joueur qui ne sait que tirer de toutes ses forces dans le ballon.

Heaven Eleven, de Hideki Owada, chez Taifu comics.

Le manga Head Trick, réalisé par des Français, est lui aussi pas mal déjanté. Ce manga est un mélange de grandes actions, d'humour et de mystères. Ed est un lycéen blasé. Véritable terreur pour les proviseurs de tous les lycées, il déteste l’école et il n’apprécie pas vraiment qu’on le titille. Lorsque cela arrive, sa réponse est aussi simple qu’efficace : un bon coup de boule. Un jour, il est repéré par un entraîneur à la retraite alors qu’il récupère une canette dans un distributeur en y mettant un grand coup de tête. Le vieil homme espère bien enrôler Ed pour compléter une équipe mystérieuse. Les futurs joueurs sont tous particuliers comme ces frères au visage identique mais au physique très différent, l'un très musclé pèse 150 kg et l'autre est tout petit, ou encore ce professionnel de la triche. Tous vont devoir apprendre les règles et tenter de former une équipe.

Head Trick, de E.D et K'yat, chez ED Edition.

Pour les plus jeunes : Inazuma Eleven et Victory Kickoff !!

Inazuma Eleven est l’adaptation en manga du jeu vidéo et du dessin animé du même nom. Il met en avant l'importance de l'entraide, les bons sentiments, le dépassement de soi. Mark Evans, leader de la modeste équipe de football du collège Raimon, tente de ranimer l'esprit d'Inazuma Eleven, une équipe légendaire composée de membres ayant chacun une technique de jeu foudroyante. Mais les adversaires sont de taille, à commencer par l'institut Occulte, qui leur a lancé une terrible malédiction. Mark et ses co-équipiers sauront-ils la vaincre et triompher sur le terrain ? Chaque équipe possède des caractéristiques surnaturelles, des supercoups spéciaux, des superpouvoirs qui permettent notamment au ballon de s'enflammer lorsqu'il traverse le terrain.

Inazuma Eleven, de Tenya Yabuno, chez Kurokawa.

Victory Kickoff !! était à l'origine un roman, puis une série animée, avant d'être adapté en manga. Ici pas de gestes et de figures impossibles à réaliser. Place à des techniques réalistes et à l'importance du jeu en équipe. À 12 ans, Sho rêve de devenir champion du monde de football. Loin d'être le meilleur joueur sur le terrain, il est certain d’y arriver avec un bon entraîneur et la bonne équipe. Grâce à sa passion et sa détermination, Sho réussit à convaincre une ancienne star du football d’accepter le poste d’entraîneur. Ensemble, ils recrutent alors des joueurs venus de toute la région pour créer une équipe mixte et faire trembler les stades. Dans chaque tome, des joueurs professionnels prennent la parole.

Victory Kickoff !!, de Hiroto Kawabata et Hiroshi Wakamatsu chez Kazé.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Mangas

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.