Vidéo La malédiction du pangolin

Publié Mis à jour
Article rédigé par
France Télévisions

Le pangolin est devenu mondialement célèbre quand il a été accusé, à tort, d'être à l'origine de la pandémie de coronavirus Covid-19. Mais ce mammifère en voie d'extinction est victime d'une traque et d'un trafic impitoyables. Des marchés de la République démocratique du Congo aux arrière-boutiques vietnamiennes, "Envoyé spécial" a remonté la piste du pangolin.

Avec son museau, ses écailles et sa longue queue, le pangolin est devenu mondialement célèbre quand il a été accusé, à tort, d'être à l'origine de la pandémie de coronavirus Covid-19. Mais sa véritable histoire est celle d'un mammifère en voie d'extinction, victime d'une traque et d'un trafic impitoyables, dont "Envoyé spécial" a remonté la piste en Afrique et en Asie.

Un commerce très rentable

Sur les berges du fleuve Congo, sa chair est réputée comme la meilleure de la brousse. Sur les marchés, l’animal s’échange contre quelques euros. Mais à Kinshasa, il est revendu à prix d’or et dégusté à la table des meilleurs restaurants.

Plus rentable encore : le business de ses écailles, très prisées en Asie pour leurs supposées vertus médicinales. A Hanoï, au Vietnam, les écailles, arrivées clandestinement d'Afrique, se vendent jusqu’à vingt fois plus cher. Un produit officiellement interdit mais toujours vendu sous le manteau.

Un reportage de Guillaume Lhotellier avec Yemaya Production diffusé dans "Envoyé spécial" le 10 juin 2021.

> Les replays des magazines d'info de France Télévisions sont disponibles sur le site de Franceinfo et son application mobile (iOS Android), rubrique "Magazines".

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Espèces menacées

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.